Windsor : Andrew entre en résistance face à son frère Charles III

Le Royal Lodge, le 3 juin 2024. C'est dans cet immense manoir situé tout près du château de Windsor qu'Andrew, duc d’York, a élu domicile depuis une vingtaine d’années avec son ex-femme Sarah Ferguson.  - Credit:Shutterstock/Sipa
Le Royal Lodge, le 3 juin 2024. C'est dans cet immense manoir situé tout près du château de Windsor qu'Andrew, duc d’York, a élu domicile depuis une vingtaine d’années avec son ex-femme Sarah Ferguson. - Credit:Shutterstock/Sipa

C'est un bras de fer discret mais musclé qui oppose une fois de plus les deux frères ennemis de la couronne. Et qui pourrait bien se terminer par l'abandon de Charles III en rase campagne… Depuis son accession au trône, le nouveau souverain britannique souhaite le départ d'Andrew du Royal Lodge, cet immense manoir situé tout près du château de Windsor, dans lequel le duc d'York a élu domicile depuis une vingtaine d'années avec son ex-femme Sarah Ferguson.

La raison ? Charles III souhaiterait y installer Kate et William, avec leurs trois enfants, qui seront demain à l'étroit dans leur manoir tout proche d'Adelaide Cottage, et placer ensuite les York à Frogmore Cottage, l'ancienne résidence de Harry et Meghan. Des rumeurs avancent également qu'il aurait pour projet de laisser, à terme, le domaine à Camilla comme dernière dépendance officielle, s'il venait à décéder – les Galles récupéreraient alors la magnifique demeure de Clarence House, près du palais de Buckingham.

Un bail en béton

Il faut dire que le Royal Lodge paraît complètement démesuré pour abriter deux personnes qui n'ont plus aucune fonction officielle chez les Windsor – Sarah, en raison de son divorce, et Andrew, à cause de ses anciens liens avec Jeffrey Epstein. Le domaine, estimé à 30 millions de livres, compte trente pièces, dont sept chambres, des dépendances pour le personnel, une piscine, un terrain de tennis, un parcours de golf privatif, le tout sur quarante hectares… Sans compter les frais [...] Lire la suite