Wimbledon: Rybakina et Krejcikova s'affronteront en demi-finales

La Kazakhe Elena Rybakina, victorieuse de l'Ukrainienne Elina Svitolina, en quarts de finale de Wimbledon le 10 juillet 2024 (HENRY NICHOLLS)
La Kazakhe Elena Rybakina, victorieuse de l'Ukrainienne Elina Svitolina, en quarts de finale de Wimbledon le 10 juillet 2024 (HENRY NICHOLLS)

La Kazakhe Elena Rybakina, 4e mondiale et victorieuse de Wimbledon en 2022, affrontera jeudi en demi-finales la Tchèque Barbora Krejcikova (32e) qui n'avait encore jamais dépassé les huitièmes de finale sur le gazon londonien.

Mercredi en quarts de finale, Rybakina a largement dominé l'Ukrainienne Elina Svitolina (21e) 6-3, 6-2 en 61 minutes.

Avec sept aces et un total de 28 points gagnants, la Kazakhe de 25 ans n'a pas été inquiétée.

"Je suis très contente de la façon dont j'ai joué", a-t-elle confirmé.

Face à Svitolina, demi-finaliste l'an dernier, Rybakina n'a perdu qu'une seule fois sa mise en jeu, dans le tout premier jeu de la partie. Mais elle a immédiatement débreaké puis pris blanc le service de Svitolina pour mener 5-3 et servir pour le gain du set. Ce qu'elle a fait sans trembler.

Dans le second set, Rybakina a breaké d'entrée puis a réussi le double break pour mener 5-2 et servir pour le match qu'elle a emballé en 61 minutes.

Battue en quarts l'an dernier, elle est de loin la joueuse la mieux classée encore en lice dans le tableau féminin et surtout la plus expérimentée et efficace sur gazon. Mais elle n'aime pas le statut de favorite.

"Ca ne me plait pas. Bien sûr, j'ai un jeu agressif et un très gros service, ce qui est un avantage", a-t-elle commenté.

"Evidemment je veux aller jusqu'au bout. Mais je vais prendre les matches les uns après les autres, tout en étant contente de la façon dont j'avance dans le tableau", a-t-elle conclu avant de quitter le Centre Court.

Ce prochain match, ce sera contre Krejcikova (32e) qui a éliminé la Lettonne Jelena Ostapenko (14e) 6-4, 7-6 (7/4).

"Je n'ai pas de mots. Il y a une minute, je me suis dit que j'allais laisser tout ce que j'ai en moi sur le court pour gagner... et je suis heureuse de l'avoir fait", a déclaré la Tchèque de 28 ans.

"C'est un moment incroyable que je vis en ce moment", a ajouté la joueuse, victorieuse de Roland-Garros 2021 mais qui se remet de maladie et de blessures.

Entre février et juin, elle n'a joué que trois matches sur le circuit.

"Ca a été une période très, très difficile. Et juste avant le début du tournoi, c'était encore dur. Il y a eu beaucoup de doutes, alors je suis super contente de ne jamais baisser les bras et d'être là, maintenant, sur ce court N.1, qualifiée pour les demi-finales", a-t-elle conclu.

Face à Ostapenko mercredi, elle a réussi le break sur sa seule et unique opportunité de la première manche, pour mener 2-1. Puis, chacune a remporté facilement son service: à partir de 3-1 il n'y a eu que des jeux blancs, et la Tchèque a ainsi empoché la première manche.

Dans la seconde, Ostapenko a réussi le break pour mener 3-1 puis 4-1 malgré trois balles de débreak.

La Tchèque a finalement réussi à prendre le service de son adversaire pour revenir à 3-4 et recoller à 4-4.

Elle a enchaîné avec un nouveau break et servi pour le match, mais Ostapenko a égalisé à 5-5. Elles ont ensuite remporté chacune leur jeu de service et pour en arriver ainsi au tie break.

ig/jde