Wimbledon: Humbert, Fils et Mpetshi Perricard en huitièmes !

Arthur Fils le 4 juillet 2024 à Wimbledon (ANDREJ ISAKOVIC)
Arthur Fils le 4 juillet 2024 à Wimbledon (ANDREJ ISAKOVIC)

Si Lucas Pouille a été obligé de déclarer forfait en raison d'une blessure abdominale et que Quentin Halys a fini par perdre, Ugo Humbert, Arthur Fils et Giovanni Mpetshi Perricard poursuivent leur aventure à Wimbledon en huitièmes de finale.

. Humbert rejoint Alcaraz

Le N.1 français s'est offert le droit de défier le tenant du titre Carlos Alcaraz en écartant l'Américain Brandon Nakashima (65e) 7-6 (11/9), 6-3, 6-7 (5/7), 7-6 (8/6).

Le match avait été interrompu la veille par la pluie, juste avant le tie break du quatrième set.

Alors samedi, "c'était assez tendu et je crois que ça s'est vu (rires)!", a plaisanté Humbert.

"Sur la balle de match, j'étais content qu'il se soit raté: je pense que mon passing était tellement pourri qu'il a été surpris d'avoir une volée aussi facile et il s'est raté", a raconté le joueur de 26 ans qui retrouve les 8e de finale cinq ans après les avoir atteints lors de sa première participation.

Et ce sera contre Alcaraz, vainqueur de Roland-Garros en juin.

"C'est le genre de match que j'adore jouer, donc je suis super content de pouvoir jouer Alcaraz, affirme Humbert. Je pense en plus que ça va être sur un des deux plus gros courts, c'est la cerise sur le gâteau. Je vais essayer de savourer au maximum, faire ce que je fais depuis le début: essayer de jouer mon jeu et puis on verra bien. Je pense que j'ai des chances aussi de l'embêter".

. Les amis Fils et Mpetshi Perricard continuent

"Je suis très fier": le grand serveur Giovanni Mpetshi Perricard (58e) savoure sa victoire sur le Finlandais Emil Ruusuvuori (87e) 4-6, 6-2, 7-6 (7/5), 6-4.

Lui qui n'avait encore jamais joué à Wimbledon ni même gagné le moindre match en Grand Chelem en deux participations à Roland-Garros commence à se faire une sacrée réputation au All England Club.

Du haut de ses 2,03m, il a encore asséné 27 aces à son adversaire du jour pour un total de 105 en trois matchs.

"Au début, le match était très compliqué. J'étais très nerveux. Mais je me suis beaucoup amélioré dans les deuxième et troisième sets. Et j'ai continué sur ma lancée dans le quatrième", a commenté le joueur qui a été repêché des qualifications à la veille du début du tournoi.

Il est le premier lucky loser à atteindre les 8e de finale à Wimbledon depuis le Belge Dick Norman en 1995 et tentera de faire mieux que lui lundi, jour de ses 21 ans, face à l'Italien Lorenzo Musetti (25e) ou l'Argentin Francisco Comesana (122e).

Arthur Fils (34e) s'est lui aussi hissé pour la première fois en huitièmes de finale d'un tournoi du Grand Chelem, en écartant le Russe Roman Safiullin (44e) 4-6, 6-3, 1-6, 6-4, 6-3.

À 20 ans, le Français participe à son deuxième Majeur sur gazon. L'an dernier il avait perdu au premier tour et cette année il affrontera l'Australien Alex De Minaur (9e) pour une place en quarts.

Ce dernier a bénéficié du forfait juste avant le match de son adversaire français Lucas Pouille (212e), victime d'une blessure abdominale.

. Halys craque face à Rune

Quentin Halys, 220e mondial et issu des qualifications, a été à trois points de son premier ticket pour les huitèmes de finale d'un Grand Chelem.

Il a ainsi mené dans le tie break du quatrième set 4/3 avec un mini break. Mais il a perdu les quatre points suivants et permis à son adversaire Holger Rune (15e) d'égaliser à deux sets partout.

À partir de là, le duel a été à sens unique en faveur du Danois qui affrontera Novak Djokovic au prochain tour.

ig/fbx/bdu