Mort de Prigojine : comment Wagner a gagné des milliards d'euros grâce à des contrats avec la Russie

Le patron du groupe paramilitaire russe Wagner, Evguéni Prigojine, serait mort à la suite d’un crash d’avion ce mercredi 23 août, nous apprennent les agences de presse russes. Neuf autres personnes présentes à bord seraient également décédées, a indiqué peu auparavant sur Telegram le ministère russe des Situations d'urgence. Si le groupe Wagner a pour sa part affirmé, sur Telegram également, qu'Evguéni Prigojine avait embarqué dans un autre avion, le chef de Wagner est, selon toute vraisemblance, bel et bien décédé. L’oligarque de 62 ans, affirmant disposer d’une armée de 25.000 hommes, s’était frontalement opposé à Vladimir Poutine en juin. Il avait été à l’origine d’une rébellion contre l’état-major russe, allant jusqu'à la capture des sites militaires dans le sud du pays.

Pourtant, les relations entre Wagner et Moscou n’ont pas toujours été aussi délétères. Être au service de la Russie a été plus que profitable pour le groupe Wagner. Dmitri Kisselev, directeur du groupe de médias Rossia Sevodnia ("Russie d’aujourd’hui" en français à ne pas confondre avec Russia Today), a affirmé que depuis sa création en 2014, l'armée privée a amassé plus de 10 milliards d’euros juste avec des contrats donnés par la Russie.

Dmitri Kisselev a précisé que le groupe Wagner "a reçu un peu plus de 858 milliards de roubles (8,8 milliards d’euros) dans le cadre des contrats qu'elle a signés avec l'État russe". Ce n’est pas tout puisque le holding Concord que possède Evguéni Prigojine a aussi bénéficié (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite