Vodka, crack et arme à feu… Le procès de Hunter Biden a bien démarré

CRIME FÉDÉRAL - Le procès de Hunter Biden s’est ouvert lundi 3 juin dans l’État du Delaware, aux États-Unis. Le fils de Joe Biden est accusé d’avoir effectué deux fausses déclarations et de possession illégale d’armes à feu

Pendant que Joe Biden, le président des États-Unis, assiste aux commémorations du 80e anniversaire du Débarquement, son fils Hunter Biden (54 ans) est en plein procès fédéral dans l’État du Delaware. Les accusations portent toutes sur son achat d’un revolver dans un magasin d’armes en octobre 2018, qu’il a conservé pendant onze jours. Il est accusé d’avoir effectué deux fausses déclarations et de possession illégale d’armes à feu.

Si le jury de Wilmington, fief de la famille Biden, le reconnaît coupable, le fils de Joe Biden pourrait être condamné à un maximum de vingt-cinq ans de prison et une amende 750.000 dollars, selon le New York Times. Après ce procès, Hunter Biden n’en a pas fini avec la justice. Depuis décembre, il est aussi accusé fraude fiscale. Selon la justice, il se serait soustrait à l’obligation de payer 1,4 million de dollars d’impôts. Il a plaidé non coupable et un procès est attendu cette année en Californie.

Ex-petite amie et addiction au crack

Concernant la première affaire, les témoins s’enchaînent à la barre depuis quatre jours pour évoquer les fausses déclarations de Hunter Biden. Ce dernier aurait, au moment d’acheter l’arme, faussement déclaré ne pas conso(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Etats-Unis : Hunter Biden plaide non coupable de fraude fiscale
Etats-Unis : Hunter Biden, pots-de-vin… Ces mensonges russes transmis au FBI