Venezuela: un président décédé soutient un candidat grâce à l'intelligence artificielle

L'ancien président vénézuélien Carlos Andrés Perez avec son homologue mexicain Carlos Salinas à Caracas le 11 juin 1992 (Bob PEARSON)
L'ancien président vénézuélien Carlos Andrés Perez avec son homologue mexicain Carlos Salinas à Caracas le 11 juin 1992 (Bob PEARSON)

L'ancien président vénézuélien Carlos Andrés Perez dit "CAP" annonce dans une vidéo devenue virale son "soutien total" au candidat de son parti Carlos Prosperi : un coup de com réalisé grâce à l'intelligence artificielle, le président Perez étant décédé depuis 2010.

Le parti Action démocratique (AD, social-démocrate), à laquelle appartenait M. Perez, a publié cette vidéo pour soutenir son candidat, l'ancien parlementaire Carlos Prosperi, 45 ans, lors des primaires de l'opposition en octobre en vue de la présidentielle 2024.

"Dans les prochains mois, la personne qui devrait avoir les meilleures conditions pour être président du Venezuela sera élue. C'est pourquoi j'exprime mon soutien total à Carlos Prosperi. Je marche avec lui, jeune homme talentueux, intelligent et bon ami", dit l'animation de M. Perez, en costume sombre et cravate jaune, assis à un bureau. Seule sa bouche bouge.

"Après tant d'années de lutte pour retrouver la démocratie, nous avons enfin aujourd'hui une grande opportunité de changement, de renouveau et de triomphe", poursuit le discours d'une minute.

M. Prosperi est crédité de 4,7% des intentions de vote aux primaires, selon un sondage début août d'ORC Consultores.

S'il est loin derrière la favorite Maria Corina Machado (41,42%), il a l'avantage d'être éligible alors que Mme Machado et d'autres poids-lourds ne le sont pas, disqualifiés par des décisions de justice qu'ils contestent.

La vidéo "émane de l'équipe de communication (...) pour positionner le hashtag #CAPconProsperi", a expliqué une porte-parole d'AD, sans donner de détails sur la genèse ou la confection du clip.

M. Perez a gouverné le Venezuela entre 1974 et 1979, et entre 1989 et 1993 année de sa destitution après un procès pour corruption. AD l'avait alors exclu de ses rangs mais de nombreux militants du parti sont nostalgiques de sa présidence.

CAP a également fait l'objet de deux tentatives de coup d'Etat, la première le 4 février 1992, menée par un militaire alors inconnu; Hugo Chavez, qui, sept ans plus tard, remportait les élections pour rester au pouvoir jusqu'à sa mort en 2013.

Le dauphin qu'il avait désigné, Nicolas Maduro, briguera un troisième mandat en 2024.

Un compte humoristique a déjà moqué l'annonce, inventant que CAP avait été désigné candidat d'AD en lieu et place de M. Prosperi.

jt-pgf/lab/lpa