Trophée Clarins : « J’ai demandé une wild-card à Roland-Garros », admet Lois Boisson, révélation de la saison sur terre

INTERVIEW - Un rayon de soleil vient de percer le ciel obscur du tennis féminin français. Lois Boisson, 20 ans, a fait de la terre son jardin et pourrait bien devenir la hype du printemps à Roland-Garros. En attendant, elle entend confirmer au Trophée Clarins

23 victoires, une seule défaite : le bilan de Lois Boisson sur terre battue a quelque chose de nadalesque. Alors ok, la 152e joueuse mondiale, âgée de 20 ans, a construit son bilan fou sur des tournois ITF, avec trois titres consécutifs à Alaminos-Larnaca (Chypre), Terrassa (Espagne) et Bellinzone (Suisse). Mais quand il a fallu répondre présente à l’échelon supérieur, elle ne s’est pas dégonflée. Résultat, elle est également sortie victorieuse du WTA 125 de Saint-Malo, après avoir battu une top 100 au premier tour (Gracheva) puis Alizé Cornet en demies et Chloé Paquet en finale.

Sur le Trophée Clarins, également un WTA 125, qui commence lundi du côté du Lagardère Paris Racing, elle fera tout pour confirmer. Le plateau y sera plus relevé qu’à Saint-Malo : outre Simona Halep, détentrice d’une wild-card, seront présentes Emma Navarro, Leylah Fernandez ou encore Sloane Stephens (un US Open et une finale à Roland-Garros). L’occasion de voir jusqu’où peut aller la tempête Boisson, qui ne dit pas non à une wild-card du côté de la Porte d’Auteuil. Un destin à la Arthur Cazaux à Melbourne, chiche ?

Vous refusez d’entendre parler de déclic, mais comment expliquez-vous votre progression et cette incroyable série de victoires en 2024 ?(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
JO de Paris 2024 : Waouh, Alcaraz annonce qu’il jouera en double avec Nadal aux JO, « si tout se passe bien »
Masters 1000 de Madrid : Richard Gasquet passe la barre des 1.000 matchs, et « c’est presque miraculeux »
Roland-Garros 2024 : Rafael Nadal tête de série s’il dispute le tournoi ? L’option n’est « pas sur la table »