Ce que l'on sait de la mort d'un enfant retrouvé partiellement congelé à Perpignan

Ce que l'on sait de la mort d'un enfant retrouvé partiellement congelé à Perpignan

Deux hommes et leur mère ont été placés en garde à vue après la découverte jeudi du corps d'un enfant de 7 ans dans un appartement de Perpignan. L'enfant avait sur le corps des traces pouvant correspondre à une congélation. Que sait-on des circonstances de ce drame?

• Qu'ont découvert les policiers?

Jeudi, en fin d'après-midi, des policiers sont intervenus dans un appartement de Perpignan, dans les Pyrénées-Orientales, où vivent un homme et ses trois enfants. Selon L'Indépendant, les policiers auraient été avertis par les pompes funèbres qui auraient reçu dans l'après-midi un appel d'un homme demandant les modalités pour enterrer son fils.

En entrant, ils ont découvert le père, un câble autour du cou, et, dans la baignoire de la salle de bain, le corps nu d'un garçon de 7 ans décédé, a appris BFMTV de sources concordantes. Il présentait des traces brunâtres pouvant correspondre à une congélation et un petit congélateur se trouvait à côté de la baignoire, laissant penser que l'enfant a pu être entreposé un temps à l'intérieur.

En parallèle, l'hôpital a prévenu la police que les deux petites sœurs de la victime, âgées de 2 et 3 ans, y avaient été déposées. Elles avaient le visage tuméfié et l'une des deux était inconsciente et sérieusement blessée au crâne, selon nos informations. Selon l'avocat de la mère des trois enfants, Me Ilyacine Maallaoui, "les pronostics vitals des deux fillettes ne sont plus engagés".

• Que sait-on de cette famille?

Le père avait obtenu la garde des enfants car leur mère présente un trouble de la personnalité et est considérée dangereuse pour ses enfants, selon une source proche de l'enquête. Les enfants ont dans un premier temps été placés, puis le juge a estimé que le père pouvait en récupérer la garde. Mais la mère de famille "avait toujours des liens avec ses enfants", a précisé Me Ilyacine Maallaoui.

Leur mère avait déposé une main courant en janvier 2023, dénonçant des faits de violences intra-familiales commis par le père. Puis en juin 2023, elle a déposé une plainte contre lui.

"La plainte est extrêmement circonstanciée, elle met en avant des coups à la fois sur elle, à la fois sur ses enfants", a raconté son avocat.

"Il y a quelques semaines, j'ai croisé le père avec son fils. Le petit garçon avait un gros bleu sur le visage, son père m'a dit qu'il était tombé dans les escaliers en jouant avec ses sœurs. Avec le recul, je me dis que le garçon avait été battu", a déclaré à BFMTV une commerçante du quartier où habite la famille.

Une voisine a également affirmé avoir parfois entendu "des cris venir de l'appartement": "le petit garçon avait l'air un peu triste", a-t-elle estimé auprès de BFMTV.

• Où en est l'enquête?

Le père et l'oncle des enfants, qui a déposé les deux filles à l'hôpital, ont été placés en garde à vue. Dans un communiqué, le parquet de Perpignan a précisé vendredi que ces deux hommes "ont déjà été condamnés", sans préciser pour quels faits. Leur mère, donc la grand-mère des enfants, a également été placée en garde à vue vendredi soir, a appris BFMTV d'une source proche de l'enquête. Elle avait été auditionnée une première fois sous le statut de témoin.

Une enquête a été ouverte pour meurtre sur mineur, tentative de meurtre, violence sur mineures par ascendant, séquestration, recel de cadavres et faux et usage de faux, a annoncé le parquet de Perpignan. Elle a été confiée à la police judiciaire de Perpignan.

De son côté, le procureur de la République de Perpignan, Jean-David Cavaillé, a requis la mise en examen du père pour "meurtre sur mineur de 15 ans" concernant son fils et "tentative de meurtre" envers ses deux filles. Il a également requis la mise en examen, pour "non-dénonciation" du meurtre du garçon de sept ans, de l'oncle paternel, âgé de 33 ans, et de la grand-mère paternelle, âgée de 61 ans.

Article original publié sur BFMTV.com