« Traité avec mépris et racisme » : les accusations d’une famille israélienne contre un hôtel parisien

Une enquête interne est en cours au Novotel de la Porte de Versailles après la plainte d'une famille israélienne.  - Credit:NICOLAS MESSYASZ/ SIPA
Une enquête interne est en cours au Novotel de la Porte de Versailles après la plainte d'une famille israélienne. - Credit:NICOLAS MESSYASZ/ SIPA

Une enquête interne a été ouverte par le groupe Accor après la plainte d'un père de famille israélien. Selon Le Parisien, avec sa famille, il s'est vu refuser l'accès au Novotel de la porte de Versailles, dans le 15e arrondissement de Paris, dans la nuit du mercredi 19 juin dernier en raison de leur nationalité. D'après les informations du quotidien, un couple d'Israéliens et leur enfant de trois ans se sont rendus dans cet hôtel parisien pour y séjourner trois nuits.

Après un premier échange avec deux employés de l'établissement, où le prix du séjour a été fixé à 935 euros, la réservation se poursuit avec un autre membre du personnel. À ce moment-là, un nouveau prix est alors annoncé aux touristes. « Quand il a vu que j'avais un passeport israélien, il m'a annoncé que la chambre allait coûter 1 219 euros au final, il a augmenté le prix volontairement », a déclaré le père de famille dans sa plainte. Selon lui, il a « complètement changé de visage » lorsqu'il a vu leurs passeports.

« Il nous a traités avec mépris et racisme »

Le touriste, refusant de payer le prix majoré, sort alors son téléphone et réserve la chambre en ligne, au prix initial de 935 euros. Dans le même temps, d'autres clients ont été pris en charge par le veilleur de nuit tandis que ce dernier affirmait à la famille que leur réservation n'était pas confirmée. Selon le père de famille, plusieurs personnes ont pu réserver une chambre, sous leurs yeux, avant que l'employé du Novotel ne lui affir [...] Lire la suite