Publicité

"Très difficile et très brutal" : Michel Polnareff décrit les sévices qu’il a subis pendant son enfance

Interrogé dans 50'Inside, sur TF1, le samedi 20 mai 2023, Michel Polnareff est revenu sur son enfance difficile. En effet, son père l'a battu pendant de longues années. Papa d'un petit Louka, l'artiste craint ainsi de ne pas avoir la bonne méthode pour l'éduquer.

À 78 ans, Michel Polnareff s’apprête à remonter sur scène avec une nouvelle tournée, intitulée L'amiral. Le 24 mai 2023, le chanteur sera d'ailleurs à Nice pour démarrer sa série de concerts. À l'occasion de ce nouveau tour de France, l'artiste est l'invité de Nikos Aliagas dans 50'Inside, sur TF1, le samedi 20 mai 2023. Il revient notamment sur son fils, Louka, fruit de son amoura avec Danyellah. "Je l’adore. Moi, je ne pense pas être un père exceptionnel, mais j’ai un problème moi, c'est-à-dire que je veux être exactement avec lui, le contraire que ce que mon père a été avec moi. Donc, je suis peut-être trop laxiste", explique-t-il. Et pour cause, Michel Polnareff a eu une enfance tourmentée. La raison ? "Ma mère n’était pas dure, mais mon père était très dur", confie-t-il avec émotion. "Très difficile et très brutal. Brutal physiquement. J’étais battu, rebattu… Le truc où je suis très heureux c’est que j’ai pardonné. Je lui pardonne. Encore aujourd’hui, je lui pardonne", a-t-il ajouté.

Ce n'est pas la première fois que Michel Polnareff revient sur les sévices qu'il a subis quand il était enfant. En effet, pour nos confrères du Journal du dimanche, le 13 novembre 2022, le chanteur se confiait sur son quotidien d'enfant battu : "Je n'avais pas le droit de l'écouter à la maison. Je me souviens très bien de la pochette de Don't Be Cruel que j'avais cachée dans mon cahier. Je la regardais et je m'imaginais en train de l'écouter. Quand mon père a découvert ma passion pour le rock, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

VIDÉO - Michel Polnareff, sans filtre : ses confidences bouleversantes sur sa vie dans la rue quand il faisait "la manche"