Tour de France 2024 : « Jonas Vingegaard n’avait peut-être pas ses couilles aujourd’hui », tacle Evenepoel

Trop Frileux - Jonas Vingegaard a systématiquement refusé de relayer Tadej Pogacar et Remco Evenepoel ce dimanche sur les routes menant à Troyes, ce qui a sérieusement agacé les maillots jaune et blanc de la Grande Boucle

L’équipe Visma-Lease a bike n’est pas venue sur le Tour de France pour se faire des amis. Tant mieux, puisqu’elle a agacé son monde ce dimanche. Durant l’étape, Jonas Vingegaard, Tadej Pogacar et Remco Evenepoel ont réussi à s’isoler, laissant Primoz Roglic derrière eux. Le Danois a cependant refusé de collaborer, et tous les favoris se sont regroupés.

Bis repetita un peu plus tard lorsque Matteo Jorgenson et Vingegaard se sont retrouvés seuls avec Pogacar : le maillot jaune leur a demandé de collaborer pour prendre du temps sur Evenepoel et Roglic, mais les abeilles sont restées dans la roue. Statu quo, donc, au classement général à l’issue de cette neuvième étape.

Pas vraiment du goût de Pogi, chantre du cyclisme offensif. « Ils m’ont regardé moi, pas les autres. Je pense qu’il pourrait y avoir un retour de bâton plus tard. On aurait pu reprendre du temps et consolider le podium mais ce n’est pas ce que Visma veut. Ils mettent l’accent sur moi, ils vont me suivre jusqu’au bout du Tour, mais ça peut leur coûter », répondait-il à France TV.

« On aurait pu prendre 3 minutes »

Pogacar reste un solide maillot jaune à l’issue de cette première semaine, mais les adversaires ont limité la casse : Evenepoe(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Tour de France 2024 : « Le Tour m’a beaucoup pris »… Turgis franchit les graviers et ressuscite TotalEnergies
Tour de France 2024 : « Je veux bien payer 200 CHF et revivre ce moment », Julien Bernard réagit à la sanction de l’UCI
Tour de France 2024 : « C’est stupide d’aller à l’avant »… Vasseur attaque Zingle, grosse ambiance chez Cofidis
Tour de France 2024 : De l’enfer au paradis, Mark Cavendish a tout enduré pour surpasser Eddy Merckx
Tour de France 2024 : En suivant l’attaque de Pogacar, Vingegaard est-il déjà rentré dans le crâne du Slovène ?
Tour de France 2024 : « Je découvre enfin ma vraie nature »… Romain Bardet en jaune quand on l'attendait le moins
Tour de France : « Ça peut donner une fessée à la fin »… Le peloton face au spectre d’un cavalier seul de Tadej Pogacar