Publicité

Tour des Flandres: Visma, la vie sans Wout

Le Belge Wout van Aert lors de la course A travers la Flandre, le 27 mars 2024 entre Roulers et Waregem (Belgique) (DAVID PINTENS)
Le Belge Wout van Aert lors de la course A travers la Flandre, le 27 mars 2024 entre Roulers et Waregem (Belgique) (DAVID PINTENS)

La vie sans Wout van Aert commence dimanche au Tour des Flandres pour l'équipe Visma-Lease a bike qui misera tout sur Matteo Jorgenson, la révélation du printemps, pour créer la surprise.

En 2023, l'armada néerlandaise avait abordé le "Ronde" en force après avoir gagné toutes les classiques pavées menant au deuxième Monument de la saison. Au final, Wout van Aert avait terminé quatrième derrière Tadej Pogacar, Mathieu van der Poel et Mads Pedersen.

Un an plus tard, le tableau est bien plus sombre pour les frelons qui présentent un effectif décimé par les chutes, les blessures et la maladie.

C'est d'abord Christophe Laporte qui a dû mettre le clignotant, terrassé par un virus. Jan Tratnik, le vainqueur du Het Nieuwsblad est également forfait après sa chute sur Gand-Wevelgem. Et si Dylan van Baarle, le vainqueur de Paris-Roubaix 2022, prendra finalement le départ, il revient tout juste de maladie.

Mais ce n'est rien à côté de la perte de Van Aert, victime de multiples fractures à la clavicule, aux côtes et au sternum après une chute dans A travers la Flandre mercredi, vécue comme une catastrophe nationale en Belgique.

"On est toujours sous le choc, c'est tellement triste. On prépare une course et en même temps on a Wout à l'hôpital", a déclaré Merijn Zeeman, le manager de l'équipe, lors d'une conférence de presse vendredi au stade de foot de la Gantoise.

- "Pas l'équipe qu'on avait en tête" -

L'absence du décathlonien de Herentals change tout pour l'équipe Visma, obligée de revoir complètement sa stratégie. "On est déjà contents d'avoir trouvé sept gars à aligner, dont un qui a le nez cassé (Per Stand Hagenes), un deuxième qui était malade encore mercredi (Van Baarle) et d'autres qui ont chuté le week-end dernier", grimace le directeur sportif Grischa Niermann.

"Ce n'est certainement pas l'équipe qu'on avait en tête. Il est évident qu'on ne sera pas favoris dimanche. Mais on va se battre", ajoute-t-il.

Wout van Aert sur le flanc pour de longues semaines – "il est beaucoup trop tôt pour dire combien de temps", souligne Niermann – le rôle de leader devrait logiquement revenir à Matteo Jorgenson, épaulé par le Belge Tiesj Benoot qui n'a jamais fait pire que 13e dans les sept "Rondes" qu'il a terminés.

Vu l'ampleur du choc Van Aert, la victoire de Jorgensen est presque passée inaperçue mercredi dans A travers la Flandre. Mais elle est venue confirmer la forme de l'Américain, vainqueur il y a deux semaines de Paris-Nice devant Remco Evenepoel.

- "Faire honneur à Wout" -

L'année dernière, il avait déjà fait forte impression en terminant neuvième du "Ronde". Son transfert de Movistar chez Visma cet hiver l'a fait changer de catégorie. Le Californien de 24 ans y a découvert un monde ultra-professionnel où "tous les détails sont poussés au maximum".

"J'ai énormément progressé depuis l'an dernier et j'ai aussi appris à mémoriser les noms de tous les Berg (monts) ici, ce qui n'est pas facile", avance-t-il. "Il y a un favori incontestable, Mathieu van der Poel. Quand il passe à l'attaque, il n'y a souvent pas grand-chose à faire. Mais j'appartiens toujours à la meilleure équipe du monde et j'arrive avec beaucoup de confiance donc il ne faut pas nous oublier", prévient Jorgenson qui espère une "course dure".

"Le Tour des Flandres lui convient encore mieux qu'A travers la Flandres parce que c'est une course plus longue et plus difficile", assure Benoot.

"On a perdu notre leader et c'est la +merde+, ajoute le Belge. Avec Wout on s'est plus vus ces trois derniers mois que nos femmes respectives. Sans lui, on devient des outsiders, mais ça enlève aussi de la pression à l'équipe. Dimanche on va essayer de lui faire honneur."

jk/bvo