Publicité

Top 14: Indiscipliné mais réaliste le Racing résiste au retour Castrais

Le centre du Racing 92 Henry Chavancy lors du match de championnat à Castres, le 23 mars 2024 (Valentine CHAPUIS)
Le centre du Racing 92 Henry Chavancy lors du match de championnat à Castres, le 23 mars 2024 (Valentine CHAPUIS)

Malgré quatre cartons jaunes en seconde période, le Racing 92 a réalisé une excellente opération en s’imposant sur la pelouse du Castres Olympique (23-21) samedi à l’occasion de la 19e journée de Top 14.

Moins bonne équipe du Top 14 durant les doublons avec 4 points pris sur 24 le Racing a retrouvé des couleurs avec les retours conjugués de ses internationaux français, Fickou, Le Garrec, Woki mais aussi du Gallois Rowlands, tous titulaires au coup d’envoi.

Cette deuxième victoire de rang des Franciliens, la première après quatre revers de suite en déplacement, confirme l’embellie entrevue lors de la dernière journée face à Toulon (20-6). Les hommes de Stuart Lancaster grimpent provisoirement à la troisième place en attendant les résultats des autres rencontres de cette 19e journée.

Après deux lourdes défaites à l’extérieur, à Toulouse (33-6) et à Lyon (34-19), les Tarnais ont en revanche confirmé leur mauvaise dynamique après cette troisième défaite de la saison à domicile. Un revers aux fâcheuses conséquences puisque le CO chute à la septième place, à trois points de son bourreau du jour.

- Popelin rate la balle de match -

Plus réaliste, le Racing a dominé le premier acte avec deux magnifiques essais de ses ailiers: le premier sur un exploit personnel de Christian Wade (32e) et le second cinq minutes plus tard grâce au raid solitaire de Wame Naituvi (20-6).

Après un carton jaune de chaque côté pour un accrochage entre Chat et Chilachava (57), les racingmen ont ensuite failli payer très cher leur indiscipline. Alors qu’ils étaient déjà en infériorité numérique après le carton jaune reçu par le pilier Thomas Laclayat ils ont encaissé un essai de pénalité également assorti d’un carton jaune (66).

La meilleure défense du championnat à semblé définitivement craquer sur un essai du demi de mêlée castrais Jérémy Fernandez (21-20, 73).

Mais malgré un quatrième carton jaune, cette fois pour Naituvi (75), le Racing a tout de même repris les commandes sur une pénalité de Le Garrec (23-21, 77). Dans cette rencontre pleine de rebondissements, le CO a tout de même eu une balle de match mais Pierre Popelin a manqué de précision sur une dernière pénalité. Quel suspense!

jca/bvo