"Tony Estanguet n'est pas content quand je parle de ça…": Pourquoi la Fédération de golf s’agace avant les JO de Paris 2024

Jauge de spectateurs trop basse, absence de parking pour les accueillir... Le président de la fédération française de golf (FFG) Pascal Grizot a exprimé samedi sa "frustration" vis-à-vis de l'organisation des tournois pour les JO de Paris. Le Golf national de Saint-Quentin-en-Yvelines, à une trentaine de kilomètres de Paris, avait accueilli la Ryder Cup en 2018, en accueillant près de 60.000 spectateurs par jour. Ils seront moitié moins pour les tournois olympiques hommes (1er au 4 août) et femmes (7 au 10 août), une jauge d'environ 30.000 fixée par le comité d'organisation (Cojo) selon la FFG.

>> Les JO 2024 en direct

"Est-ce qu'on accepterait pour une Coupe du monde de foot de ne mettre que 30.000 spectateurs ?"

Pascal Grizot a exprimé sa "frustration" en évoquant le Stade de France qui "peut accueillir 90.000 spectateurs": "Est-ce qu'on accepterait pour la Coupe d'Europe ou une Coupe du monde de foot de ne mettre que 30.000 spectateurs ?" "Tony Estanguet (le patron des jeux de Paris, ndlr) n'est pas content quand je parle de ça, en me disant qu'il n'y a pas que le golf. Alors, ça n'a échappé à personne: dans les JO, il n'y a pas qu'un seul événement. Mais je regrette que le golf n'ait pas été traité avec l'ambition qu'on aurait pu avoir", a ajouté le président de la FFG.

Il fulmine contre l'absence de parking

Autre sujet qui fâche Pascal Grizot, l'absence de parking pour les spectateurs et les bénévoles: "Pendant le Ryder Cup, évidemment, on avait des parkings. Là, il n'y aura pas de parking. Ça n'a échappé à personne que la gare de Massy, elle est à cinq kilomètres et que la gare de Saint-Quentin-en-Yvelines, elle est à trois kilomètres." "Moi, je ne sais pas comment nos bénévoles (...) vont pouvoir venir le matin", s'est-il interrogé.

Le Comité d'organisation des JO doit mettre en places des navettes à partir des gares "mais on n'en sait pas plus", a-t-il dit. "Je crains que les spectateurs qui ont acheté des places ne viennent pas", s'est inquiété le dirigeant français. "Venir au golf national sans utiliser la voiture, ce n'est juste pas possible!" "Paris 2024 m'a dit, "Heureusement qu'on n'a mis en vente que 20.000 billets parce qu'il en reste encore à vendre sur la plateforme". Mais évidemment qu'il reste des tickets à vendre sur la plateforme! Certains ne vont pas vouloir venir", a assuré Pascal Grizot.

Article original publié sur RMC Sport