Tennis: Alcaraz renonce au Masters 1000 de Rome, toujours touché au bras droit

L'Espagnol Carlos Alcaraz, ici au tournoi de Madrid le 26 avril, renonce au Masters 1000 de Rome (Thomas COEX)
L'Espagnol Carlos Alcaraz, ici au tournoi de Madrid le 26 avril, renonce au Masters 1000 de Rome (Thomas COEX)

Le N.3 mondial Carlos Alcaraz ne jouera pas le Masters 1000 de Rome à partir de la semaine prochaine en raison de son avant-bras droit de nouveau douloureux après sa reprise à Madrid, a-t-il annoncé sur les réseaux sociaux vendredi, à trois semaines de Roland-Garros.

"J'ai ressenti de la douleur, une gêne au bras après avoir joué à Madrid. J'ai passé des examens aujourd'hui (vendredi) et j'ai un oedème musculaire au pronateur rond (un muscle de l'avant-bras, ndlr), conséquence de ma récente blessure. Malheureusement je ne vais pas pouvoir jouer à Rome. J'ai besoin de repos pour récupérer et pouvoir jouer sans aucune douleur", a expliqué le jeune joueur espagnol, qui fêtera ses 21 ans dimanche.

Ce nouveau contre-temps pose forcément question sur sa capacité à être prêt physiquement pour Roland-Garros, qui débute le 26 mai.

Après avoir été privé par son avant-bras droit douloureux du début de saison sur terre battue (Monte-Carlo et Barcelone), Alcaraz venait de faire son retour dans la capitale espagnole après un mois sans compétition. Il s'y est incliné en quarts de finale mercredi, face au N.8 mondial Andrey Rublev (4-6, 6-3, 6-2), après avoir gagné ses trois premiers matches.

Arrivé à Madrid sans avoir touché la raquette depuis une semaine, le protégé de Juan Carlos Ferrero n'avait acté sa participation qu'à la veille de son entrée en lice.

"Ici, à Madrid, chaque fois que je frappe un coup droit, je pense à mon avant-bras, si je vais le sentir ou pas", racontait-il après son élimination, tout en qualifiant sa semaine de "très positive", et en se montrant alors optimiste quant au tournoi de Rome.

"Je vais devoir travailler dur dans les jours qui viennent si je veux aller à Rome avec de bonnes sensations, sans penser à mon avant-bras, sans douleur, poursuivait-il. J'imagine que ça va être un lent processus, je dois être patient, mais je repars de Madrid avec de bonnes sensations à l'avant-bras."

Alcaraz avait atteint le dernier carré à Roland-Garros il y a un an.

es-ati/obo