Suicide d’un ado à Poissy : face aux alertes des parents, la réaction du rectorat interpelle

Début septembre, un adolescent de 15 ans s’est donné la mort à son domicile de Poissy, dans les Yvelines. Quelques mois avant, ses parents avaient alerté l’établissement sur le harcèlement subi par leur fils. Dans une réponse datée de mai, le rectorat leur demandait « d’adopter une attitude constructive et respectueuse », leur rappelant les risques en cas de dénonciation calomnieuse, rapporte BFMTV.

Jusqu’à l’année dernière, l’adolescent était scolarisé au lycée Adrienne-Bolland de Poissy. Depuis cette rentrée, le jeune homme était scolarisé dans un autre établissement, un lycée professionnel du 14e arrondissement de Paris. Selon les proches, le garçon avait été harcelé par deux camarades ces derniers mois.

À lire aussi Suicide d'un adolescent à Poissy : le parquet de Versailles ouvre une enquête pour harcèlement scolaire

« En décembre 2022, le harcèlement du jeune garçon avait été signalé. Un rendez-vous avait été organisé dans l’établissement. Il était fait état de brimades et d’injures répétées de la part de plusieurs élèves nommément désignés », a retracé Gabriel Attal après le drame.

Les parents avaient sonné l’alerte auprès du proviseur de l’établissement. Dans un courrier daté d’avril et révélé par BFMTV, ils expliquent qu’une main courante a été déposée au commissariat de Poissy. Dans cette même lettre, ils déplorent le manque de réaction de l’établissement. « Il est incompréhensible que vous puissiez laisser un adolescent subir une telle violence verbal...


Lire la suite sur LeJDD