Le sport féminin et les Jeux paralympiques désormais dans la liste des événements "d'importance majeure"

21 événements figuraient déjà dans la liste des événements sportifs "d'importance majeure", notamment les Jeux olympiques (JO), la finale de la Coupe du monde de football, le Tour de France cycliste masculin... Depuis 2004, ces matchs ou compétitions doivent obligatoirement être diffusés sur un service en accès libre. Cette liste vient de s'allonger avec les Jeux paralympiques et les principales compétitions de sport féminin, selon un décret paru au Journal officiel du samedi 6 juillet.

Dans le détail, la liste inclut désormais les matchs de l'équipe de France féminine de football inscrits au calendrier de la FIFA, tout comme les demi-finales et la finale de la Coupe du monde féminine de football. C'est également le cas du tournoi de rugby des Six Nations féminin, des demi-finales, de la finale de la Coupe du monde féminine de rugby à XV ou encore du Tour de France Femmes.

"Améliorer significativement la visibilité du sport féminin, du parasport et des disciplines peu exposées"

Ainsi, une chaîne payante ne peut pas se réserver l'exclusivité de la retransmission de l'un de ces événements et les chaînes gratuites nationales doivent pouvoir en obtenir les droits de retransmission. À trois semaines du début des Jeux olympiques à Paris (26 juillet au 11 août), cette initiative, qui était sur le tapis depuis plusieurs années, vise "à améliorer significativement la visibilité du sport féminin, du parasport et des disciplines peu exposées dans les médias audiovisuels", a expliqué l'Arcom, le régulateur de l'audiovisuel, dans l'avis soutenant le décret. Au niveau "des compétitions féminines, les évolutions proposées apparaissent en cohérence avec la programmation actuelle et l'intérêt croissant que la pratique féminine suscite auprès du public français", a ajouté l'institution.

Article original publié sur RMC Sport