Les socialistes exultent après la victoire de la gauche : « Personne ne l’aurait fait sans nous ! »

Olivier Faure, dimanche soir, lors de son discours à La Bellevilloise.  - Credit:Aurelien Morissard/AP/Sipa
Olivier Faure, dimanche soir, lors de son discours à La Bellevilloise. - Credit:Aurelien Morissard/AP/Sipa

En un instant, ils ont basculé de l'inquiétude à l'euphorie. Rassemblés ce dimanche soir au sein de La Bellevilloise, une salle de concert située dans le quartier de Belleville (Paris 20e), les membres du Parti socialiste ont attendu l'annonce, tant attendue, des résultats du second tour des élections législatives. À 20 heures, la foule a laissé éclater un brouhaha illustrant l'enthousiasme régnant chez les militants. « J'ai explosé de joie comme tout le monde autour de moi ! » exulte Gabriel, 22 ans, venu de Bordeaux. Dans les rangs du PS depuis sa majorité, il ne regrette pas d'avoir fait le déplacement depuis la Gironde : « C'est la plus belle chose que j'ai vue depuis que je suis encarté. »

Alors que les sondages donnaient le Rassemblement national (RN) victorieux à l'issue du scrutin, c'est finalement le Nouveau Front populaire (NFP) qui devient majoritaire au Palais-Bourbon. Avec 182 sièges à l'Assemblée nationale, l'alliance de gauche a déjoué les prévisions et laisse derrière elle la majorité présidentielle sortante (168 sièges) et le RN qui ne termine que troisième (143 députés). « C'est une immense surprise ! J'étais confiante pour que le RN n'ait pas la majorité absolue, mais j'ai pleuré de joie tellement c'était inespéré », confie Marilyn, sympathisante PS.

À LIRE AUSSI Le Nouveau Front populaire, un succès à convertir

L'atmosphère pesante liée à l'attente s'est immédiatement détendue. Réunis autour d'une pinte de bière, Paul, Arthur et Ahlem disc [...] Lire la suite