Publicité

Ski alpin: Marco Odermatt toujours impérial en géant

Le Suisse Marco Odermatt, toujours invaincu en géant, après sa victoire à Bansko, le 10 février 2024 (Nikolay DOYCHINOV)
Le Suisse Marco Odermatt, toujours invaincu en géant, après sa victoire à Bansko, le 10 février 2024 (Nikolay DOYCHINOV)

Invaincu depuis neuf courses, le Suisse Marco Odermatt continue de "s'amuser" de la concurrence et de survoler la discipline du slalom géant après sa victoire samedi à Bansko (Bulgarie).

Le génie de 26 ans n'a pas perdu depuis sa deuxième place en février 2023 à Palisades Tahoe (Etats-Unis) et il n'est pas sorti des podiums de la spécialité depuis mars 2021.

Il a bien failli mettre fin à sa série folle à Schladming mi-janvier, où il a terminé loin des meilleurs (11e) lors de la première manche du géant nocturne. Mais "Odi" avait finalement réussi une incroyable seconde manche pour arracher la victoire.

Après deux semaines sans compétition en raison du manque de neige, les géantistes se sont élancés samedi sur les pistes bulgares.

La coupure forcée n'a en tout cas pas eu l'air de gêner Odermatt, qui a paraphé samedi sa 34e victoire en Coupe du monde.

Après une première manche remportée sans prise de risque, il a été intouchable dans la seconde, repoussant loin ses principaux concurrents.

- "Je me suis amusé" -

Au final, il a devancé de près d'une seconde (91 centièmes) le Norvégien Alexander Steen Olsen, qui monte sur son premier podium en géant, et l'Autrichien Manuel Feller (+ 1,08).

"La piste était bonne, les conditions étaient bonnes. Je me suis amusé", a commenté tout sourire Odermatt dans l'aire d'arrivée.

Leader incontesté du classement mondial de sa discipline favorite du géant avec 600 points sur 600 possibles après six victoires sur six cette saison, Odermatt est aussi en tête du classement général de la Coupe du monde. Il compte deux fois plus de points que son dauphin français Cyprien Sarrazin, et file tout droit vers un troisième gros globe consécutif cet hiver.

Parmi les Français, Léo Anguenot est rentré dans le top 15 avec une 15e place, signant son meilleur résultat en Coupe du monde. Thibaut Favrot se classe 19e.

dar/lve