Publicité

Les salariés de Disneyland Paris en grève pour demander une augmentation des salaires

La parade de Disneyland Paris perd de sa magie ce mardi 23 mai, et respire plutôt la discorde. Plusieurs centaines de salariés frustrés se sont mis en grève dans la matinée pour réclamer une augmentation de salaire et de meilleures conditions de travail.

Le célèbre parc Disneyland Paris, qui compte au total 17.000 salariés, est secoué ce mardi 23 mai par les plus de 500 salariés en grève. Soutenus par la CGT, les différents métiers du parc tels que l'hôtellerie, la maintenance ou la sécurité se sont unis pour réclamer « l'amélioration des conditions de travail ».

En effet, les grévistes demandent une augmentation de salaire de 200 euros ainsi que le paiement double des dimanches travaillés.

Le début des négociations

Le syndicat majoritaire, la CFDT, avait pour sa part obtenu une anticipation de la négociation annuelle obligatoire (NAO) d'octobre à fin août. Dans un tract publié lundi sur son site internet, elle demande à la direction « d'ouvrir la négociation sur les salaires dès maintenant ».

« Malgré les mesures salariales appliquées par l'entreprise dès janvier 2022 (+3% d'augmentation générale) et janvier 2023 (+5,5% pour les salariés non-cadres et entre 1 et 3% pour les cadres selon leur éligibilité aux bonus), nous observons un écrasement des salaires dû à la réévaluation des minimas suite à l'augmentation du SMIC », écrit le syndicat.

Contactée par l'AFP, Disneyland Paris n'a pas souhaité réagir.

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi