Publicité

Sébastien Dallet : « Aujourd’hui, je peux m’endormir sans avoir bu »

so foot

Révélé au RC Lens dans les années 1990, Sébastien Dallet a mené une carrière très honorable qui lui a notamment permis d'affronter la Lazio en Coupe d'Europe et d'avoir El-Hadji Diouf ou Blaise Matuidi comme coéquipiers. Et puis il y a eu la fête, l'alcool, la drogue douce, les divorces et les huissiers. À 49 ans, il raconte tout.

Tu es né à Bourges dans les années 1970. Comment s’est passée ton enfance dans le Cher ?

C’était une enfance agréable, dans une cité. On avait hâte de terminer l’école pour se retrouver en bas de l’immeuble et taper un foot. Je suis issu d’une famille de footballeurs : mon père jouait en semi-pro, mes grands frères jouaient aussi. J’ai un souvenir inoubliable : les matchs interquartiers. C’était une boucherie… Une vraie furie, blindée de monde. Si tu gagnais, on te respectait pendant un an. On ne te vole plus ta bécane, mais on vole celle des autres. Moi, j’avais pas de bécane… Donc, j’y allais à pied et je repartais en bécane ! (Rires.)

Lire la suite sur SOFOOT.com

Pour les plus jeunes: Sébastien Dallet est un ancien ailier des années 90-2000. Il a joué à Lens, à Guingamp, à Sochaux, à Créteil et à Troyes. Il a disputé plus de 350 matchs en professionnel, et c'est typiquement ce qu'on appelait un "bon joueur de D1". On estime qu'il est devenu chauve à peu près au milieu de tout ça. Voilà, vous savez tout. Pour le reste, il y a YouTube.

Diego Moreira : TikTok, qui est là ?

Revivez Monaco-Nice ! (0-1)

Nouveau leader, Nice saute Monaco sur la ligne

Réserve déjà ta place pour regarder PSG-Milan !

Sébastien Dallet : « Aujourd’hui, je peux m’endormir sans avoir bu »