La Russie tranfère des forces dans le secteur d'Avdiivka

Le ministère britannique de la Défense estime que la Russie a probablement engagé des éléments de jusqu'à huit brigades dans ce secteur. Ces éléments ont probablement essuyé certains des taux de pertes les plus élevés en 2023.

Le porte-parole du Groupe de forces Tavriisk ukrainien, le colonel Oleksandr Shtupun, a déclaré que la Russie compte actuellement 40 000 effectifs dans la direction d'Avdiivka et transfère des renforts supplémentaires dans la région.

Le ministre de la Défense de l'Ukraine, Rustem Umerov, a informé le secrétaire à la Défense des États-Unis, Lloyd Austin, que les pertes russes à Avdiivka s'élèvent à environ 4 000 soldats.

L'ISW (Institute for the Study of War) a régulièrement estimé que les unités militaires russes sont probablement généralement sous-effectifs et pourraient n'être que des bataillons, des brigades ou des régiments en nom uniquement, avec des effectifs plus restreints que ce que leurs désignations hiérarchiques laisseraient supposer.

Dans sa mise à jour du renseignement, le ministère britannique de la Défense note que même les "mil-blogueurs nationalistes russes ont vivement critiqué les tactiques militaires de l'opération.

La nature de l'opération suggère que le défi militaro-politique central de la Russie reste le même qu'il l'a été pendant la majeure partie de la guerre. Les dirigeants politiques exigent davantage de territoire à conquérir, mais l'armée ne peut pas générer une action offensive efficace au niveau opérationnel.