Rome: Djokovic réussit sa rentrée, puis reçoit une gourde sur la tête en sortant du court

Le Serbe Novak Djokovic durant son match du 2e tour du Masters 1000 de Rome contre le Français Corentin Moutet le 10 mai 2024 (Filippo MONTEFORTE)
Le Serbe Novak Djokovic durant son match du 2e tour du Masters 1000 de Rome contre le Français Corentin Moutet le 10 mai 2024 (Filippo MONTEFORTE)

L'année 2024 ne réussit décidément pas à Novak Djokovic: en quête de résultats et de confiance après quatre premiers mois décevants, le N.1 mondial a facilement remporté vendredi son premier match à Rome, puis a reçu, en sortant du court, une gourde sur la tête qui l'a blessé sans gravité.

Djokovic a maîtrisé l'imprévisible Corentin Moutet qu'il a dominé en deux sets 6-3, 6-1. Mené 3 à 1 après avoir perdu son service d'entrée, le Serbe n'a ensuite plus laissé qu'un seul jeu au Français.

"Djoko" a bien été aidé par les sautes d'humeur de son adversaire, qui a piqué une colère contre l'arbitre et fait rire les spectateurs lorsque son téléphone a sonné en plein match.

Le Serbe n'a guère eu le temps de profiter de ce retour en compétition rondement menée, deux semaines après sa défaite en demi-finale du Masters 1000 de Monte-Carlo.

En sortant du Central, alors qu'il signait des autographes à des spectateurs situés dans des tribunes au-dessus de lui, Djokovic a reçu sur la tête une gourde tombée de la poche externe du sac à dos d'un fan très enthousiaste qui se penchait vers lui, selon des images diffusées par la Fédération italienne de tennis.

Selon une autre vidéo, il s'est affalé par terre et, rejoint par une personne de son entourage, il est resté plusieurs minutes prostré avant de repartir vers les vestiaires.

Un porte-parole de la Fédération italienne de tennis, organisatrice du tournoi, a indiqué à l'AFP que Djokovic "a une entaille sur le haut du crâne qui n'a pas nécessité la pose de points de suture, simplement de colle chirurgicale".

"Il a été ramené à son hôtel et n'était pas ravi, comme on peut l'imaginer et le comprendre" après cet incident, a expliqué cette source.

Selon le porte-parole, la police a ouvert une enquête et n'a procédé à aucune interpellation, mais "va maintenant étudier les images vidéo".

- "Geste involontaire" -

"Cela semble un geste complétement involontaire", a expliqué ce porte-parole de la Fédération italienne qui part "du principe que Djokovic pourra jouer son prochain match".

Contactée par l'AFP, l'ATP n'a pas donné suite et a simplement indiqué qu'il n'y aurait pas de conférence de presse d'après-match pour Djokovic vendredi soir.

S'il est en état de le jouer, son prochain match contre le Chilien Alejandro Tabilo, 32e mondial et vainqueur à Auckland de son premier tournoi ATP, aura lieu dimanche ou lundi.

Depuis le début de l'année, Djokovic, 36 ans, court après son meilleur niveau et se retrouve, une fois n'est pas coutume, dans l'ombre de la nouvelle génération en particulier de l'Italien Jannik Sinner, N.2 mondial et vainqueur de l'Open d'Australie.

Loin de ces habitudes, il a peu joué -seulement quatre tournois-, n'a toujours pas remporté de titre et a mis fin à sa collaboration avec Goran Ivanisevic, son entraîneur depuis 2018.

Son meilleur résultat est jusque là deux demi-finales, à Melbourne et Monte-Carlo.

"Je suis sur la bonne voie pour être au pic de ma forme à Roland Garros", avait-il déclaré en conférence de presse avant son entrée en lice.

Le tournoi de Rome lui réussit bien: il l'a remporté à six reprises, la dernière fois en 2022.

La journée a été fatale au Norvégien Casper Ruud, battu par le Serbe Meomir Kecmanovic 0-6, 6-4, 6-4. Le 7e mondiale, finaliste des deux derniers Roland-Garros, avait pourtant bien débuté sa saison sur terre battue en atteignant la finale de Monte-Carlo et en remportant le tournoi de Barcelone.

jr/cyj