Rome: Dimitrov paie ses occasions manquées; Tabilo, le tombeur de Djokovic, poursuit sa route

Le Bulgare Grigor Dimitrov durant son 8e de finale du Masters 1000 de Rome face à l'Américain Taylor Fritz le 14 mai 2024 (Filippo MONTEFORTE)
Le Bulgare Grigor Dimitrov durant son 8e de finale du Masters 1000 de Rome face à l'Américain Taylor Fritz le 14 mai 2024 (Filippo MONTEFORTE)

Le Bulgare Grigor Dimitrov, 10e mondial, a chuté en 8e de finale du Masters 1000 de Rome face à l'Américain Taylor Fritz (13e), payant au prix fort son incapacité à concrétiser ses balles de break.

Dimitrov, 32 ans, s'est incliné après 2 h 43 minutes de jeu 6-2, 6-7 (11/13), 6-1.

S'il a frappé 39 coups gagnants, il a commis 38 fautes directes et onze double-fautes dont trois dans le seul cinquième jeu de la manche décisive.

Le Bulgare n'a de plus concrétisé aucune de ses onze balles de break. Il a eu besoin de dix balles de set pour égaliser à une manche partout au terme d'un jeu décisif de près de 18 minutes.

Il a ensuite payé cette débauche d'énergie dans le set suivant où il a perdu pied physiquement.

Déjà quart de finaliste à Madrid, Fritz tentera de décrocher son billet pour le dernier carré face à l'Allemand Alexander Zverev, 5e mondial, ou au Portugais Nuno Borges (53e).

En début de programme, le Chilien Alejandro Tabilo, tombeur du N.1 mondial Novak Djokovic au 3e tour, s'est qualifié lui aussi pour les quarts de finale en prenant le meilleur sur le Russe Karen Khachanov (18e) 7-6 (7/5), 7-6 (12/10) après deux heures et 33 minutes de jeu.

A 26 ans, le 32e joueur mondial s'apprête à disputer son premier quart de finale dans un Masters 1000, la catégorie de tournois la plus importante après ceux du Grand Chelem, face au Chinois Zhizhen Zhang (56e) ou au Brésilien Thiago Monteiro (106e).

Au 3e tour, Tabilo avait surclassé Djokovic 6-2, 6-3 en lui infligeant une des plus lourdes défaites de sa carrière en Masters 1000.

Le Serbe s'est senti durant ce match "complétement à côté de la plaque, en manque de rythme et d'équilibre", a-t-il expliqué après sa défaite. Il n'a pas exclu que cela pouvait être lié à la mésaventure survenue deux jours plus tôt, quand la gourde d'un spectateur lui est tombée sur la tête alors qu'il signait des autographes après son premier match à Rome.

jr/bde