Roland-Garros: Gracheva seule Française qualifiée en huitièmes de finale

La Française Varvara Gracheva, seule Tricolore en 8e de finale de Roland-Garros après sa victoire face à la Roumaine Irina-Camelia Begu 7-5, 6-3, le 1er juin 2024 à Paris (ALAIN JOCARD)
La Française Varvara Gracheva, seule Tricolore en 8e de finale de Roland-Garros après sa victoire face à la Roumaine Irina-Camelia Begu 7-5, 6-3, le 1er juin 2024 à Paris (ALAIN JOCARD)

La belle histoire se poursuit pour Varvara Gracheva à Roland-Garros dont elle atteint les 8es de finale pour la première fois, grâce à sa victoire 7-5, 6-3 aux dépens de la Roumaine Irina-Camelia Begu (127e), samedi.

La Française, 88e mondiale, qui avait créé la sensation dès son entrée en lice dans le tournoi, en éliminant la Grecque Maria Sakkari, tête de série N.6, confirme ses excellentes dispositions du côté de la Porte d'Auteuil.

Elle est avec Corentin Moutet chez les hommes, la seule Tricolore à atteindre la deuxième semaine à Roland-Garros. Une première depuis 2020, qui avait vu Hugo Gaston, Caroline Garcia et Fiona Ferro en faire de même, sans toutefois rallier les quarts.

Toujours aussi agressive dans les échanges, elle a mené la danse dans le premier set, breakant deux fois, non sans toutefois laisser Begu immédiatement répondre pour recoller au score. Puis elle a gâché trois balles de set à 5-4 sur le service de sa rivale. Un manque de réalisme sans conséquence, puisque la quatrième opportunité fut la bonne à 6-5.

Dans la foulée, Gracheva s'est emparée du service de la Roumaine encore à deux reprises pour s'échapper 4-0 dans la seconde manche. Elle a ensuite dû batailler un peu plus pour résister à la tentative de retour de sa rivale et a conclu l'affaire en 1h33.

"Je suis tellement heureuse de vivre ce tournoi, dans une telle ambiance, quand on me supporte comme ça, c'est juste magnifique", a-t-elle commenté, émue sous le toit fermé du Philippe-Chatrier.

Pour avancer en quarts, où pourrait bien se profiler la N.2 mondiale Aryna Sabalenka, il lui faudra d'abord écarter la Russe Mirra Andreeva (38e) ou l'Américaine Peyton Stearns (62e).

nip/dar