Rennes : L’opération place nette dans le quartier du Blosne « ne sera pas un one shot »

Stupéfiants - En trois semaines, 141 personnes soupçonnées d’être impliquées dans le trafic de stupéfiants ont été interpellées

C’était le temps du bilan et des grands mots. Ce mardi, le préfet d’Ille-et-Vilaine Philippe Gustin a fait les comptes de l’opération « place nette » initiée au Blosne entre le 12 avril et le 3 mai. Pendant trois semaines, l’équivalent de 2.000 effectifs de police a été déployé pour tenter d’enrayer le trafic de stupéfiants qui gangrène ce quartier populaire du sud de Rennes. Bilan : 141 interpellations, près de 50.000 euros de cash saisis et de la drogue en pagaille.

Au total, les forces de l’ordre ont mis la main sur 19 kg de cannabis, 1,6 kg d’héroïne, un peu plus de 100 grammes de cocaïne mais aussi du crack, d’ecstasy. « Une véritable entreprise de la drogue, où chacun a son poste, sa mission », a fait savoir le préfet Philippe Gustin.

« La police continue d’être présente »

D’importantes opérations de nettoyage ont également été menées pour débarrasser les rues de 3,5 tonnes d’encombrants et de quelques voitures ventouses qui servaient de planque. Après les violents règlements de compte à coups d’armes automatiques qui avaient secoué le quartier et la place de Banat, le calme semble revenu au Blosne.

Dérangés dans leur quotidien, les dealers n’ont pas pour autant disparu, seulement migré. « Ce n’est pas terminé. Cette opération ne sera pas un one shot. La pol(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Strasbourg : Opération Place nette, des interpellations et 115 opérations prévues
Nord : La police tombe sur un champ de cannabis lors d’une opération « place nette »
Gérald Darmanin a-t-il compromis une opération « Place nette XXL » sur X ?