Rennes : Ça déborde… L’appel au 15 devient obligatoire avant un passage aux urgences

Dial 15 - Les urgences des différents établissements hospitaliers font face à des tensions en raison d’une forte fréquentation

Ils font face à de fortes tensions et ne peuvent plus tenir. A Rennes, les services d’urgences des différents hôpitaux viennent de prendre une mesure drastique visant à réduire la fréquentation, particulièrement forte ces dernières semaines. Les patients souhaitant de rendre aux urgences devront désormais obligatoirement composer le 15 avant de se déplacer. Une mesure qui s’appliquera au moins jusqu’au 15 juillet au CHU de Rennes mais aussi dans les hôpitaux privés rennais de Cesson-Sévigné et de Saint-Grégoire.

Cette mesure de régulation doit permettre « de limiter la surcharge des services par des passages inappropriés pour garantir les bonnes conditions d’accueil et de prise en charge des patients nécessitant une prise en charge hospitalière ». Et pour les autres ? « Leur proposer une alternative adaptée à toutes les autres situations ». Et si on n’appelait pas le 15 ? « Si son état de santé le permet, le patient qui se présente aux urgences sans avoir appelé préalablement le 15 pourra être réorienté vers une autre filière de soins », prévient le CHU rennais.

Notez que certaines pathologies ne sont pas concernées par ces mesures de régulation. L’accueil des patientes par les maternités restera assuré en permanence, tout comme l’accueil des patients acheminés par les pompiers, Smur (...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Normandie : Une infirmière de l’hôpital de Bayeux reconnaît avoir servi du café empoisonné
Nord : Une fillette passe trois semaines à l’hôpital à cause de poux, ses parents condamnés
Retour du Covid : « On a perdu le réflexe de se masquer », alerte un infectiologue