Les Républicains : Éric Ciotti saisit la justice, un nouveau bureau politique convoqué

Éric Ciotti, lors de l'annonce de sa main tendue au RN, mardi 11 juin 2024, sur le plateau de TF1.  - Credit:Isa Harsin - Sipa
Éric Ciotti, lors de l'annonce de sa main tendue au RN, mardi 11 juin 2024, sur le plateau de TF1. - Credit:Isa Harsin - Sipa

Il n'a pas l'intention de rendre les clés de son bunker. Au lendemain d'une journée riche en rebondissements pour Les Républicains, Éric Ciotti n'a pas laissé planer l'ombre d'un doute sur le fait qu'il comptait bien s'accrocher à la présidence du parti, par tous les moyens possibles. Mercredi, au lendemain de sa décision de s'allier avec le Rassemblement national en vue des législatives anticipées, l'élu des Alpes-Maritimes a été l'objet d'un bureau politique chaotique où son exclusion a été décidée, en son absence.

Une décision dont le principal intéressé n'a cure : « S'il y a des obstacles à la présidence légitime dont je dispose, il y aura des actions judiciaires, y compris des actions pénales, pour ceux qui utilisent des moyens qu'ils n'ont pas le droit d'utiliser », a déclaré le président exclu des LR ce jeudi 13 juin, face aux caméras de Télématin. « Toutes les voies de droit seront ouvertes pour que j'exerce mes responsabilités, celles que je détiens des militants. »

Une menace très vite passée à exécution : « Le tribunal judiciaire de Paris est saisi par référé pour contester la validité de cette décision qui n'a aucun sens », a-t-il fait savoir en arrivant devant les locaux de sa formation. Son recours sera examiné vendredi 14 juin par la justice.

����️ - "S’il y a des obstacles à la présidence légitime que je dispose, il y aura des actions judiciaires", déclare @ECiotti, président des Républicains, exclu hier par les membres de son parti. pic.tw [...] Lire la suite