Qu'est-ce que la pathologie borderline ?

Le terme est très répandu, mais que sait-on vraiment de cette pathologie ? Réponse du psychothérapeute Pierre Nantas, spécialiste des troubles de l'émotion.

ELLE. À quoi reconnaît-on une personne « borderline » ?

PIERRE NANTAS. Les personnes dites borderline souffrent d'un sentiment de vide intérieur et sont très sensibles à l'abandon. Pour elles, c'est toujours tout ou rien. Ainsi, elles peuvent vous trouver formidable à un moment donné et, quelques minutes plus tard, détestable. Une personne borderline est très instable sur le plan émotionnel. Sa relation aux autres est fusionnelle et complexe, son estime d'elle-même est faible. Par ailleurs, son impulsivité entraîne des conduites addictives (toxicomanie, boulimie…), des comportements à risque (conduite dangereuse, sexualité à risque…) ou des conduites agressives (colère, violence physique…) tournées vers les autres ou vers elle-même.

ELLE. Avec quels autres troubles cette pathologie peut-elle être confondue ?

P.N. Elle est souvent confondue avec une dépression. Certaines personnes sont diagnostiquées rapidement par un psychiatre tandis que d'autres ne le sont hélas que très tardivement. Ce trouble évolue à bas bruit durant l'enfance et se manifeste à l'adolescence. On peut aussi le confondre avec un trouble bipolaire de type 2, qui se traduit par une dépression avec des accès d'hypomanie (estime de soi exagérée, agitation, désir de parler constamment…). Chez les borderline, cette alternance existe, mais se manifeste au cours d'une même journée.

ELLE. Comment se comporter avec un proche borderline ?

P.N. Encouragez-le à s'exprimer...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi