Ce qu’on peut faire (ou pas) dans un bureau de vote

Le Code électoral fixe les modalités du vote, mais beaucoup de règles dépendent aussi du degré de tolérance du président du bureau.

Si les présidents des bureaux de vote tolèrent en général qu'un électeur soit accompagné d'un enfant, ils peuvent aussi avoir une lecture stricte des textes de loi et l'interdire, le vote devant être secret. - Credit:Alain ROBERT/SIPA

Dans le bureau de vote, le président est chargé de garantir la confidentialité du scrutin. Peut-on voter avec son enfant ? La carte électorale est-elle suffisante ? Voici donc ce qu'il faut savoir avant d'aller voter, ce dimanche 7 juillet, pour le second tour des élections législatives.

À noter d'abord que la carte électorale n'est pas obligatoire pour voter, contrairement à une pièce d'identité. Les cartes d'identité et passeports peuvent être périmés, mais depuis moins de cinq ans. Les cartes Vitale, le permis de conduire ou encore de chasse en cours de validité peuvent aussi être utilisés. Cependant, la pièce d'identité n'est pas obligatoire dans une commune de moins de 1 000 habitants. Néanmoins, le président du bureau peut vous demander de prouver votre identité.

À LIRE AUSSI Législatives : le taux de participation atteint 26,63 % à midi, au plus haut depuis 1981

De nombreuses règles dépendent du degré de tolérance du président du bureau, rappelle Le Parisien. Lorsqu'un électeur souhaite notamment aller voter et entrer dans l'isoloir avec son enfant, c'est lui qui l'y autorisera ou non. Le président du bureau peut aussi avoir une lecture stricte des textes de loi et l'interdire, le vote devant être secret. Sa sécurité doit aussi être assurée : ainsi, un électeur accompagné d'un animal n'est pas toujours le bienvenu si l'animal constitue un danger. Une fois de plus, c'est le responsable du bureau qui aura le dernier mot.