Propos racistes: le RCT aurait convoqué Jaminet à un entretien préalable à une éventuelle sanction

Engagé avec le RC Toulon jusqu’en 2028, Melvyn Jaminet voit son avenir s’écrire en pointillés, suite à la publication d'une vidéo postée sur son compte Instagram où il tient des propos à caractère raciste. Mis à l’écart du rassemblement du XV de France en Argentine, l’arrière a des chances d’être fortement sanctionné par son club.

Selon les informations de L’Equipe, Jaminet a été convoqué par le Rugby Club Toulonnais à un entretien préalable à une éventuelle sanction. Rentré en France, Jaminet est attendu à Toulon ce mardi dans la soirée, et risque une sanction pouvant potentiellement aller jusqu’au licenciement. Via un communiqué, le club s’est déjà exprimé sur les propos tenus par leur joueur: "Suite à la vidéo parue sur les réseaux sociaux impliquant Melvyn Jaminet, le RCT condamne les propos tenus et se désolidarise de ceux-ci. Une enquête interne est ouverte et le club communiquera plus largement à l'issue de celle-ci."

Voyant la polémique prendre de l’ampleur, Jaminet a présenté des excuses, toujours sur Instagram: "Je suis profondément désolé et honteux de mes paroles. Je tiens à m'excuser auprès de tout le monde. Je comprends que cela ait pu blesser et offenser de nombreuses personnes, et je tiens à dire clairement que ces propos ne reflètent en aucun cas mes valeurs ou celles de l'équipe de France de rugby. Le racisme, sous toutes ses formes, est inacceptable et va à l'encontre de tout ce en quoi je crois. Je comprends la sanction de la FFR et me tiens à leur disposition afin de mettre la lumière sur cette affaire."

De leur côté, les avocats du joueur ont rappelé à l’ordre les médias qui ont repris l’information: "Avant de tirer toute conclusion hâtive et erronée, il convient de déterminer la nature, la valeur et la portée juridique de tels propos, ainsi que leur contexte, la situation, le moment au cours desquels ils ont été prononcés et les circonstances dans lesquelles la publication est intervenue."

Article original publié sur RMC Sport