Publicité

Pourquoi le pont de Baltimore s'est effondré si vite après la collision du porte-conteneurs

Le Dali a percuté un des piliers principaux du pont, entraînant l'effondrement de la structure d'acier. | Kent Nishimura / AFP
Le Dali a percuté un des piliers principaux du pont, entraînant l'effondrement de la structure d'acier. | Kent Nishimura / AFP

C'est une collision qui rappelle le blocage du canal de Suez, il y a trois ans. Dans la nuit du 25 au 26 mars, un porte-conteneurs singapourien, le MV Dali, est rentré en plein dans un pont de 17.540 mètres de long, le Francis-Scott-Key, situé à Baltimore (Maryland) aux États-Unis. Des huit personnes présentes sur le pont, seules deux ont pu être sauvées. Le commerce maritime, lui, s'en trouve bouleversé –il était déjà mal en point en raison des attaques des rebelles yéménites en mer Rouge.

Les raisons de l'accident sont encore floues, comme le souligne Wired. Alors que le navire descendait le fleuve Patapsco en quittant Baltimore, toutes ses lumières se sont éteintes. Quand elles se sont rallumées peu après, le porte-conteneurs a commencé à virer de bord et à se diriger vers un des piliers principaux du pont. Les lumières se sont de nouveau éteintes et la collision est arrivée.

Le clignotement des lumières du navire serait dû à une panne d'électricité, mais la fumée qui s'échappait du Dali suggère également une avarie du moteur. L'analyse des enregistrements de données et audio (similaires aux boîtes noires dans les avions) devrait totalement éclaircir l'affaire. Mais pour l'instant, aucune information révélée par les autorités n'explique pourquoi le Dali a soudainement changé de direction.

Un navire difficile à arrêter

Le pont Francis-Scott-Key était un pont non articulé avec une partie centrale en treillis d'acier de 366 mètres de long. La poutrelle centrale était faite de trois tronçons horizontaux (travées) avec deux…

Lire la suite sur Slate.fr