On vous explique pourquoi les avions sont peints en blanc

Avant d’être peint aux couleurs des compagnies aériennes, on applique sur l’avion une couche de protection anticorrosion qui peut-être de couleur verte si l’avion est majoritairement en aluminium ou jaune-beige s’il est principalement fabriqué en matériau composites. Après avoir effectué des opérations de préparation et de traitement des surfaces, il va être appliqué des couches de peinture à l’aide le plus souvent d’un pistolet. La peinture d’un avion de ligne doit répondre au moins à trois exigences : durabilité, résistance aux UV et brillance pour des raisons esthétiques.

La couleur de la peinture sera blanche en grande partie car le blanc permet de réfléchir les rayons du soleil et la peinture blanche à base de dioxyde de titane est la moins chère à produire. Un argument important pour les compagnies aériennes quand on sait qu’il faut de 130 à 500 litres pour peindre un avion de ligne en fonction de sa taille, et qu’il faut renouveler l’opération au cours de sa vie. Une reprise partielle de peinture sera aussi plus facile avec du blanc. Dernier avantage à peindre un avion en blanc, cela permet de repérer plus facilement d’éventuels dommages ou fuites sur la carlingue.

La durée de vie d’une peinture est en moyenne de 8 ans aujourd’hui, contre 5 ans auparavant, ce qui participe à réduire les coûts. Tout dépend de l’environnement dans lequel évoluent ces avions. L’épaisseur de la peinture sur un avion est infime. Entre 0.15 et 0.35 mm pour un total de trois couches : une couche (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite