Plafond de la dette, bond des taux et du dollar… où va l’or ? Conseil Bourse

L’or marque le pas. Après un impressionnant rally depuis l’automne dernier, qui a vu le cours de l’once se hisser d’un plancher de 1.618 dollar à ses précédents records historiques (vers 2.085 dollars), le métal précieux a repris son souffle, depuis le sommet majeur de début mai, affecté entre autres par la remontée du dollar. En effet, l’or étant coté en billets verts, une appréciation de la devise des Etats-Unis rend mécaniquement le métal jaune plus onéreux, pour les investisseurs munis d’autres devises.

L’or pâtit aussi du mouvement de remontée du taux d’intérêt à 10 ans des Etats-Unis. En effet, le prix du métal précieux (qui ne verse pas de revenu, contrairement à une obligation ou une action) tend traditionnellement à évoluer à l’inverse des taux réels (les taux moins les anticipations d’inflation à moyen terme), du fait de logiques phénomènes d’arbitrage. A cet égard, les signaux haussiers (selon l’analyse technique) envoyés dernièrement par le taux américain à 10 ans (qui a franchi en hausse sa moyenne mobile à 20 semaines, entre autres) vont plutôt dans le mauvais sens, pour les perspectives de l’or.

Il faut dire que si les membres de la Fed restent partagés sur la trajectoire souhaitable du taux directeur de la banque centrale américaine, ils restent dans l’ensemble partisans du maintien d’un biais restrictif (c’est-à-dire favorable à un taux directeur maintenu à un niveau élevé assez longtemps, avec de possibles relèvements supplémentaires). Dans ce contexte, les minutes (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

CAC 40, Dow Jones… “en Bourse, vendre ses actions en mai, comme le veut le dicton, est-il une bonne idée ?”
Après les menaces de l'Arabie Saoudite et du Qatar, le pétrole grimpe en flèche
Bientôt un seul pilote dans les avions ? Les syndicats inquiets des projets d'Airbus
Pour Bill Gates, l'IA rendra Amazon et Google obsolètes
Bernard Arnault perd 11 milliards de dollars en une journée