Publicité

Pierre Ferracci : « On a envie que le football reste accessible »

so foot

À partir de ce samedi, il n’y aura plus besoin de débourser le moindre centime pour assister aux matchs de Ligue 2 et de D1 Arkema disputés par le Paris FC au stade Charléty. Pierre Ferracci, le président du club francilien, évoque l’intérêt et les enjeux liés à cette billetterie gratuite inédite.

Qu’est-ce qui vous a incité à instaurer une billetterie gratuite pour les matchs du Paris FC à domicile ? Il y a deux enjeux : déjà, on veut mieux remplir Charléty, parce que notre affluence reste l’un de nos points faibles. Ça, c’est l’aspect opérationnel. Mais il y a aussi un enjeu sociétal. On vit dans un monde où l’image du football est assez dégradée. On parle souvent de violence dans les stades, du poids de l’argent et de la façon très inégalitaire dont il est distribué, de racisme, de propos homophobes… Bref, on voit bien que l’image renvoyée n’est pas très bonne, que le pire est en train de l’emporter sur le meilleur. Or, pour moi, le football est un bien commun, qui doit rassembler plutôt que diviser. De ce point de vue, l’enjeu des tarifications est essentiel. C’est un sport qui devient très cher, et pas qu’en Ligue des champions. À un moment où le pouvoir d’achat de ceux qui vivent en France est très abîmé, donner un signe fort comme on le fait, c’est aller dans le bon sens. Comme beaucoup de clubs, on a déjà fait des opérations partielles de gratuité, des diminutions de tarif. Là, on franchit une étape supplémentaire. Ça donne une image du football qui me paraît sympathique, surtout qu’à chaque match, nous parrainerons une association qui s’investit elle aussi pour le bien commun.

Lire la suite sur SOFOOT.com

Laval se rate, Auxerre balaie Saint-Étienne

Un Mbappé champagne permet à Paris de s’imposer à Reims et de prendre la tête de la Ligue 1

En direct : Reims – PSG

L’absence de sanctions contre Marseille est-elle choquante ?

Pierre Ferracci : « On a envie que le football reste accessible »