Pièces réutilisées ou importées par des passagers, comment la Russie fait voler ses avions

TRANSPORT AERIEN - A cause des sanctions, les constructeurs aéronautiques étrangers n’envoient plus d’équipement de rechange en Russie, qui s’approvisionne donc en utilisant des méthodes qui peuvent faire courir des risques

Depuis le début de la guerre en Ukraine et les sanctions qui pèsent sur la Russie, les fabricants aéronautiques Airbus et Boeing n’ont plus aucun moyen de faire parvenir du matériel de rechange sur le territoire russe. Or les avions de ces deux constructeurs constituent plus de 70 % de la flotte du pays. Les compagnies aériennes russes auraient en fait recours à une étonnante méthode pour aminer les pièces détachées destinées à leurs appareils, affirme Financial Times.

Celles-ci seraient en effet acheminées au-delà de la frontière dans les bagages de voyageurs. Onze exemplaires d’un élément capital dans l’indication de la vitesse et de l’altitude des avions avaient ainsi été retrouvés dans des valises de passagers russes en 2022. Reste que cette solution ne comble pas tous les besoins en pièces détachées de la Russie. Le pays fait donc également appel à de plus petits constructeurs venus d’Arabie saoudite, de Chine, de Turquie ou des Maldives.

Réutilisation de pièces à usage unique

La question de la sécurité

Autre méthode adoptée : le recyclage de pièces pourtant censées être remplacées. Le Super Jet 100, un avion russe pouvant transporter plusieurs dizaines de personnes est doté de filtres français.(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Guerre en Ukraine : Le G7 menace l’Iran de sanctions « importantes » s’il livre des missiles balistiques à la Russie
Guerre en Ukraine : Une dizaine de pilotes ukrainiens formés en France au maniement d’avions de chasse
Des survivants retrouvés après le crash d'un avion russe en Afghanistan