Petit-neveu de Brigitte Macron agressé : trois suspects placés en détention, le procès renvoyé à début juin

En attendant leur procès le 5 juin, les trois hommes soupçonnés d’avoir attaqué le petit-neveu de Brigitte Macron, à Amiens, lundi, ont été placés en détention provisoire, a décidé le tribunal correctionnel d’Amiens. Si les trois prévenus, interpellés après l’agression, devaient être jugés en comparution immédiate mercredi, leur procès a finalement été renvoyés à début juin.

Les avocats des trois individus, âgés de 20, 22 et 34 ans, ont en effet demandé au tribunal de reporter leur procès afin de mieux préparer le dossier de leur défense.

À lire aussi Le petit-neveu de Brigitte Macron victime d’une agression après l’interview du chef de l’État

L’un des avocats a appelé à ne pas conférer de « connotation politique » à l’affaire, relate Franceinfo : « On a affaire à des ‘babaches’, pas à des militants politiques. » Les trois suspects ont déjà connu des démêlés judiciaires, pour violences en particulier. Le plus jeune des suspects est un travailleur en situation de handicap, alors que le plus âgé est placé sous curatelle.

« Côte(s) cassée(s) », « doigts foulés », « hématome »

Lundi, Jean-Baptiste Trogneux, patron de la boulangerie fondée par l’arrière-grand-père de Brigitte Macron, a été attaqué à 22 heures, après l’intervention télévisée d’Emmanuel Macron sur TF1. Alors qu’il quittait l’établissement pour se rendre dans son appartement, à l’étage, plusieurs personnes ont surgi pour lui asséner des coups de poing et de pied. Les individus ont également injurié le ...


Lire la suite sur LeJDD