Perpignan : Dix euros la matinée, des étrangers payés une misère sur les marchés

TRAVAIL dissimulé - Des étrangers en situation irrégulière étaient employés pour des sommes dérisoires

La vaste opération de contrôle des commerçants ambulants, menée mardi sur la place Cassanyes à Perpignan, a mis en lumière des pratiques affolantes. L’Office de lutte contre le trafic illicite de migrants de la police nationale, était appuyé par des inspecteurs du travail et des impôts, des contrôleurs Urssaf, ainsi que des effectifs de la police aux frontières.

Trois employeurs ont été pris en flagrant délit d’emploi d’étranger sans titre et travail illégal, dont l’un avec la circonstance aggravante : il employait un mineur originaire de Guinée.

Lors de son audition, l’un des responsables de commerces aurait admis « du bout des lèvres, une « aide » pour la surveillance du stand, le déchargement et le chargement du camion pour la modique somme de 10 euros la matinée », détaille la police nationale. Outre les peines d’emprisonnement, ils encourent des sanctions administratives sans préjudice des poursuites judiciaires. Notamment l’amende administrative prononcée par le ministre chargé de l’immigration dont le montant est fixé à 5.000 fois le taux horaire minimum garanti.

Les deux étrangers en situation irrégulière ont été placés en retenue administrative, à l’issue de laquelle une obligation de quitter le territoire national, délivrée par la préfecture des Pyrénées-Orientales, leur a été notifiée. Le mineu(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Montpellier : Deux personnes attaquées au couteau dans un hôtel
Expulsion de Mahjoub Mahjoubi : L’imam « appelle au calme » après des menaces contre le maire de Bagnols et sa famille
« J’ai vu qu’il m’a reconnu »… Douze ans après, la SPA l’appelle pour lui dire que son chat a été retrouvé