Paris : La RATP veut sévir contre les conducteurs de bus profitant d’un arrêt maladie pour travailler comme VTC

Abus - « Nous avons augmenté très, très fortement nos contrôles », notamment pour repérer ceux qui « privilégient une autre activité à celle de la RATP en se mettant en arrêt maladie », a indiqué Jean Castex, le PDG

À la RATP, certains conducteurs et conductrices se transforment en chauffeurs VTC pendant leurs arrêts maladie. Une situation en soi qui pose question, et qui est de plus expressément interdite par l’entreprise en dehors des arrêts maladie pour des raisons de sécurité. Elle ne sera désormais plus tolérée, puisque la régie des transports parisiens a annoncé qu’elle allait licencier « une trentaine » de conducteurs et conductrices ayant profité d’un arrêt maladie pour travailler comme chauffeur VTC, qui « seront donc licenciés ».

Un peu plus tard dans la journée, la RATP a précisé qu’une procédure disciplinaire était engagée à l’encontre de ces salariés, sans qu’une décision sur leur licenciement n’ait été encore prise.

Des « médecins qui prescrivent énormément »

« C’est un sujet qui nous mobilise beaucoup », a insisté le PDG, Jean Castex. « Nous avons augmenté très, très fortement nos contrôles », notamment pour repérer ceux qui « privilégient une autre activité à celle de la RATP en se mettant en arrêt maladie », a indiqué Jean Castex, confirmant une information de RMC/BFMTV. « J’ai reçu le directeur général de la CNAM (la Caisse nationale d’assurance maladie) pou(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
RATP : Des primes de 1.600 à 2.500 euros proposées aux conducteurs du métro et du RER pour les JO de Paris 2024
La RATP en campagne pour recruter des conducteurs de bus
Piéton écrasé par un bus RATP : La garde à vue du conducteur levée, l’enquête se poursuit
Paris : Les faux VTC avaient trouvé une combine pour travailler
Paris : La mairie traque les « boîtes à clés » Airbnb… que la RATP promeut
Île-de-France : La RATP lance un service en ligne pour signaler les agressions