Les pailles en papier seraient aussi dangereuses pour la santé et l’environnement que celles en plastique

Si les pailles en papier sont perçues comme étant une alternative écoresponsable, elles seraient en réalité tout aussi dangereuses pour la santé et pour l’environnement que celles en plastique.

Une pollution qu’on ne soupçonnerait pas. Les pailles en papier, a priori fabriquées à partir de matériaux d’origine végétale, contiennent, elles aussi des polluants éternels. Ces derniers sont non seulement dangereux pour la santé, mais aussi pour l’environnement, selon une étude publiée dans la revue scientifique «  Food Additives & Contaminants » le 24 août dernier.

Une exposition aux « Pfas »

L’étude, menée par un groupe de chercheurs belges, démontre la présence de Pfas (poly- and PerFluorAalkyl Substances) ou perfluorés, des polluants synthétiques connus pour leur nocivité envers la faune, les humains et l'environnement. Les conclusions de l’étude affirment : « Ces pailles ‘’écologiques’’ à base de plantes ne constituent pas nécessairement une alternative plus durable aux pailles en plastique, car elles peuvent être considérées comme une source supplémentaire d’exposition aux Pfas pour l’homme et l’environnement. » Les pailles en plastique qu’on connaît comportent environ 1 ng /g de Pfas, contre plus de 3 ng /g pour celles en papier.

Ces molécules chimiques ont été mises au point par l’industrie dans les années 40 pour leur résistance à l’eau et à la chaleur. Elles sont aussi bien présentes dans les emballages alimentaires que dans les textiles imperméabilisés. Les Pfas sont quasi-indestructibles et s’accumulent dans les organismes qui y sont exposés.

Les fabricants les utilisent pour rendre...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi