Pénurie de médicaments : cette solution qui permettrait de contourner le problème

Un an que les premières tensions d’approvisionnements en paracétamol ont compliqué la vie des Français… jusqu’à paralyser médecins, pharmaciens et patients durant la triple épidémie de grippe, bronchiolite et Covid-19 à l’hiver 2022-2023. Le ministre de la Santé et de la Prévention François Braun a d’ores et déjà promis que cette substance figurera dans la liste des médicaments essentiels dont le contenu sera bientôt dévoilé. Mais en attendant que la France sécurise les approvisionnements et renforce sa souveraineté industrielle, le Leem, lobby français des entreprises pharmaceutiques, propose une solution technique pour contourner les pénuries.

Celle-ci consisterait à mieux informer les médecins des tensions d’approvisionnements, ruptures et risques de ruptures qui surviennent sur leur lieu d’exercice. “Aujourd’hui, la seule information mise à disposition des médecins est issue de la lettre aux prescripteurs de l’Agence nationale de sécurité des médicaments et des produits de santé (ANSM)”, a souligné Thomas Borel, directeur des affaires scientifiques et responsabilités sociétales des entreprises au Leem, lors d’une conférence de presse organisée le 11 mai dernier. Pour y remédier, le lobby français des entreprises pharmaceutiques proposent de moderniser les logiciels métiers des docteurs de façon à ce qu’ils soient alertés, en temps réel avec un système de notifications, des difficultés d’approvisionnements afin qu’ils adaptent leurs prescriptions médicales.

Une idée qui pourrait, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

BNP Paribas, Crédit agricole et Banque populaire Caisse d’épargne (BPCE) dans le collimateur d’une ONG
Des loyers plafonnés jusqu’en 2024 ? Bonne nouvelle pour votre facture de gaz… Le flash éco du jour
Mort de Tina Turner : les chiffres fous d'une carrière hors-norme
Avion de combat européen : Dassault Aviation s'oppose à un élargissement à d'autres pays
Tabac, contrefaçons... La douane française a enregistré une année record de saisies