Ouganda : une ONG revient à la charge contre le mégaprojet de TotalEnergies

«La police me posait des questions sur le pétrole… A un moment donné, ils (les policiers) me traitaient de terroriste, de saboteur des programmes gouvernementaux.» Ce témoignage d’un défenseur de l'environnement, nommé Maxwell Atahura, est l’un des 31 recueillis par l’ONG Human Rights Watch pour élaborer son rapport intitulé «Travailler sur les questions de pétrole, c’est interdit : Répression contre les défenseurs de l'environnement en Ouganda», publié ce jeudi 2 novembre. Un rapport qui dénonce les «arrestations arbitraires, le harcèlement et les menaces» auxquels les défenseurs de l’environnement seraient «régulièrement» confrontés en Ouganda (Afrique de l’Est), où ils s’inquiètent des conséquences du mégaprojet d'oléoduc EACOP de TotalEnergies.

Le groupe pétrolier français avait annoncé en février 2022 la conclusion d’un accord d’investissement de 10 milliards de dollars avec l’Ouganda, la Tanzanie et la compagnie chinoise Cnooc, pour ce projet. Lequel comprend le forage de 419 puits dans l’ouest du pays, dont un tiers dans le parc naturel de Murchison Falls, et la construction d’un oléoduc de 1 443 kilomètres pour les relier à la côte tanzanienne.

Or le GIEC (groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat) a averti qu’«aucun nouveau projet de combustibles fossiles ne peut être construit si le monde veut atteindre les objectifs de l’Accord de Paris», s’alarme Human Rights Watch. Et «plus de 100 000 personnes en Ouganda et en Tanzanie perdront leurs terres» à (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Taux inchangés : les marchés mondiaux fêtent les déclarations du président de la Fed
Taux inchangés : les marchés mondiaux fêtent les déclarations du président de la Fed
Paris sportifs : quatre sites aux faux «bons conseils» épinglés par la Répression des fraudes
Paris sportifs : quatre sites aux faux «bons conseils» épinglés par la Répression des fraudes
Mercato télé : on connaît le nom du remplaçant de Bruce Toussaint à la matinale de BFMTV