Publicité

Open d'Australie: Djokovic en demi-finale, à 2 victoires d'un 25e titre en Grand Chelem inédit

Le Serbe Novak Djokovic contre l'Américain Taylor Fritz en quart de finale de l'Open d'Australie le 23 janvier 2024 à Melbourne (WILLIAM WEST)
Le Serbe Novak Djokovic contre l'Américain Taylor Fritz en quart de finale de l'Open d'Australie le 23 janvier 2024 à Melbourne (WILLIAM WEST)

Le N.1 mondial Novak Djokovic n'est plus qu'à deux victoires d'un 25e sacre inédit en Grand Chelem après son bras de fer gagné face au N.12 mondial Taylor Fritz en quatre sets 7-6 (7/3), 4-6, 6-2, 6-3 en quarts de finale de l'Open d'Australie, mardi.

Djokovic s'est qualifié pour sa onzième demi-finale à Melbourne et sa 48e record en Grand Chelem. Le Serbe de 36 ans y affrontera vendredi soit le N.4 mondial Jannik Sinner, soit le N.5 mondial Andrey Rublev, opposés dans la soirée.

"J'ai beaucoup souffert pendant les deux premiers sets, c'est comme s'il m'étouffait du fond du court, j'étais sur les talons dans la plupart des rallyes, et il faisait extrêmement chaud. Physiquement, c'était très éprouvant, émotionnellement également", a décrit Djokovic à Nick Kyrgios, intervieweur d'un jour sur la Rod Laver Arena.

Pendant deux sets, le premier long de près d'une heure et demie, en pleine chaleur australienne - rare depuis le début de la quinzaine -, Djokovic et Fritz se sont rendus coup pour coup.

Le premier jeu a donné le ton: 16 minutes 25 secondes, et trois premières balles de break écartées par Fritz.

Trois de plus au jeu suivant, encore deux à 4 partout, l'Américain de 26 ans a tenu bon face aux assauts répétés du N.1 mondial, jusqu'à se procurer le premier deux balles de set, à 6-5. La menace écartée, Djokovic a viré en tête à la faveur d'un tie-break à la "Djoko".

Mais toujours incapable de breaker Fritz dans la deuxième manche, Djokovic, zéro occasion convertie sur quinze obtenues dans les deux premiers sets, a payé un break précoce du Floridien, pour le laisser égaliser à une manche partout.

A ce moment-là, on jouait depuis quasiment deux heures et demie. Et le troisième set allait débuter au moment où, en théorie, la session de soirée devait commencer.

Le coup de chaud passé, au propre comme au figuré avec le soleil qui déclinait, Djokovic a repris son souffle, à l'inverse de Fritz, et enfin breaké, à la 160e minute. Il s'est finalement imposé en 3h45 min.

A coup sûr, Djokovic ne vit pas sa quinzaine australienne la plus tranquille. Pour rallier le dernier carré, à trois reprises il a égaré un set en route, et deux de ses cinq matches ont dépassé les trois heures et demie. Mais sur son terrain de jeu préféré, le N.1 mondial est au rendez-vous du dernier carré, pour la onzième fois.

Il est jusque-là invaincu en demi-finales comme en finale à Melbourne.

es/chc