OM: "On ne peut pas accepter la dévalorisation du produit", Longoria s'engage dans la crise des droits TV de Ligue 1

"Je crois que c'est le moment de faire l'unité et de ne pas chercher la polémique." À un peu plus d'un mois de la reprise de la Ligue 1, le flou règne toujours à propos de la question sur les droits TV du championnat. Comme indiqué par RMC Sport ces derniers jours, la situation reste figée à l'issue d'un collège organisé ce week-end. De quoi alerter Pablo Longoria, préoccupé par les nombreuses incertitudes qui entourent ce dossier.

"On est dans un moment très important où la priorité c'est de prendre la meilleure décision pour les clubs et le football français. A titre individuel, je cherche à m'investir. Il faut respecter la Ligue et les personnes. Il y a des choses à ne pas oublier", a rappelé le président de l'OM ce mardi, en marge de la présentation de Roberto De Zerbi. "Si on est dans cette situation, il ne faut pas oublier que le championnat de France est un des meilleurs d'Europe et on ne peut pas accepter la dévalorisation du produit."

"On ne valorise pas assez notre produit"

L'Espagnol veut voir les clubs soudés dans les prochaines semaines qui s'annoncent cruciales. "Je ne crois pas à la différence de prix avec l'Italie et l'Espagne et je suis dans une position où je peux légitimement en parler. Il faut voir comment commercialiser le produit pour que ça arrive à tout le monde. Le coach a parlé des mots de Bielsa, et je les ai beaucoup appréciés. On a mis le football au centre des polémiques, on ne parle pas de football en France et c'est mon opinion. On ne valorise pas assez notre produit, on cherche à faire du football une polémique. On ne parle pas assez des choses à valoriser, on ne parle que du négatif alors qu'il y a beaucoup de positif dans le football français. Il y a des stades incroyables, une affluence parmi les meilleures, un niveau de joueur très élevé. On doit remettre le football au centre de la question. On doit parler de football. En italie par exemple on parle de tous les clubs et de football de manière collective et globale. On est supporteur ou suiveur d'un club mais il faut parler de football de manière collective."

Le coup de gueule de Longoria contre l'IPTV

Face au casse-tête, la Ligue a émis l'idée d'une chaîne 100% L1, qui pourrait intégrer l'offre Premium de la plateforme Max, détenue par WarnerBros Discovery. L’abonnement global pour le consommateur serait de 27,99€ pour accéder à l’ensemble des contenus de Max dont la chaine avec tous les matchs de Ligue 1. Un prix qui fait grincer des dents beaucoup de fans de football, qui pourraient se tourner vers le piratage pour accéder aux rencontres de Ligue 1. Une option que Pablo Longoria ne veut pas entendre.

"Dans le football, le collectif fait beaucoup plus que les actions individuelles. On a besoin d'une Ligue forte. Je vais apporter mon expérience du football et mes idées. Mon premier conseil, on doit sortie des polémiques individualistes et on doit protéger tout le monde car on a un vrai produit. Il faut parler football, parler football. C'est ça qui fait un championat. [...] On est dans le pays de la mode et du luxe, il y a un attachement pour les clubs qu'il faut transmettre dans les valeurs du football. La France c'est un pays multisports et il faut remettre de la passion dans le football sans polémique. Il y aussi trop d'IPTV et de piratage en France, ce n'est pas normal. C'est voler nos droits et voler la valeurs du championnat. C'est voler aux clubs. C'est la culture du gratuit alors que nous on paye. L'IPTV ça détruit de la valeur. On doit mieux protéger notre produit." Un produit qui galère à trouver preneur.

Article original publié sur RMC Sport