OM: Gattuso sous le charme d'Aubameyang, "un exemple pour les jeunes joueurs"

OM: Gattuso sous le charme d'Aubameyang, "un exemple pour les jeunes joueurs"

"La vanne est ouverte, elle était un peu rouillée." Sourire aux lèvres, Pierre-Emerick Aubameyang a savouré en zone mixte le premier succès de l’OM sous les ordres de Gennaro Gattuso, un match qui l’a également vu ouvrir son compteur personnel en Ligue 1. Servi dans le bon tempo par Amine Harit, Aubameyang marquait d’un subtil piqué du pied droit, et devançait la sortie du gardien adverse, qu’il était proche de tromper une deuxième fois juste avant la mi-temps (37e, 45e+2). En conférence de presse, Gennaro Gattuso a salué la performance et l’implication de son attaquant gabonais, également passeur décisif (pour Sarr, 84e) dont le rendement était critiqué sous l’égide de Marcelino.

Chapeau, chapeau, chapeau !

"Aubameyang ? Je l'ai connu au Milan quand il n'avait que 17 ans et que j'avais déjà deux enfants. Je l'ai félicité pour son travail récemment. Un joueur de 34 ans avec sa carrière, son éthique de travail, c’est incroyable, comme le fait qu’il écoute attentivement lorsqu'on travaille la tactique par exemple. C'est très important comme exemple pour les jeunes joueurs. (en français) Chapeau, chapeau, chapeau !" Plus tôt dans la semaine, Gattuso avait balayé les doutes liés à l’âge de Pierre-Emerick Aubameyang (34 ans), qui restait muet en championnat: "Je vois dans ses yeux et dans les données physiques qu'il a encore beaucoup à donner", assurait le nouvel entraîneur de l’OM.

"Il a besoin de soutien et de ballons dans la surface. Quand il va en avoir, je peux vous dire qu'il va en mettre (des buts), je n'ai aucun doute", expliquait pour sa part le Marocain Amine Harit, dont le match face au Havre, dans un rôle de meneur de jeu, a permis au Gabonais d’être alimenté, et de marquer. En zone mixte, Pierre-Emerick Aubameyang a remercié son coéquipier pour la qualité de sa passe et évoqué la relation que les joueurs ont tissé avec Gattuso depuis son arrivée, pas forcément étrangère au redressement entrevu ces derniers jours: "Il est à l’image du joueur qu’il était, il donne tout, il est passionné, il nous transmet ça au quotidien."

Après deux défaites consécutives en championnat, les Marseillais ont renoué avec la victoire en dominant le promu havrais (3-0) au stade Vélodrome. Humilié à Paris (4-0), dominé à Monaco (3-2), accroché à Brighton après avoir mené 2-0, l'Olympique de Marseille n'avait plus gagné depuis la réception de Brest (2-0) fin août. L’OM est provisoirement 6e, à égalité de points avec le PSG qui se déplace à Rennes ce soir (20h45).

Article original publié sur RMC Sport