Nvidia crève le plafond en Bourse mais l’intelligence artificielle ne sauvera pas l’économie, selon JPMorgan

L’économie des Etats-Unis n’est (malheureusement) pas Nvidia. Le géant américain de la high-tech, surnommé “le parrain de l’intelligence artificielle” (c’est un des meilleurs baromètres de la thématique, Nvidia étant le principal bénéficiaire du boom des dépenses en matière d'IA au niveau mondial), vient de dévoiler des profits explosifs, bien supérieurs aux attentes les plus optimistes des analystes financiers.

Et il a ravi ses actionnaires en annonçant des perspectives “stupéfiantes” pour le troisième trimestre, souligne eToro. Le cours de l’action Nvidia vient d’inscrire dans la foulée un nouveau record historique, portant ainsi à… 1.200 milliards de dollars sa valeur en Bourse (soit presque la moitié du poids cumulé de l’ensemble des sociétés cotées du CAC 40 !). Le cours de Bourse de Nvidia a doublé en six mois, plus que triplé depuis début janvier et a été multiplié par 126 en 10 ans.

Loin de n'être qu'un “simple battage médiatique”, le train de l’intelligence artificielle n’est pas près de s’arrêter, au vu de ces chiffres enviables, juge eToro. Les comptes trimestriels publiés marquent un tournant pour Nvidia, qui récolte les fruits des investissements massifs, “sans précédent”, des entreprises du monde entier dans l’intelligence artificielle. Pour autant, selon JPMorgan, le boom de l’intelligence artificielle n’empêchera pas l’économie des Etats-Unis de connaître un probable atterrissage brutal, a affirmé la banque américaine à l’occasion d’un entretien accordé à CNBC. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite