La Nouvelle-Calédonie envoie un indépendantiste à l’Assemblée nationale

Emmanuel Tjibaou devrait siéger à l'Assemblée parmi les députés soutenus par le Nouveau Front populaire (NFP).   - Credit:Jean-Michel NIESTER / MAXPPP / PHOTOPQR/OUEST FRANCE/MAXPPP
Emmanuel Tjibaou devrait siéger à l'Assemblée parmi les députés soutenus par le Nouveau Front populaire (NFP). - Credit:Jean-Michel NIESTER / MAXPPP / PHOTOPQR/OUEST FRANCE/MAXPPP

Une première depuis 1986. Un indépendantiste de Nouvelle-Calédonie siégera à l'Assemblée nationale. Emmanuel Tjibaou a remporté l'élection dans la deuxième circonscription de Nouvelle-Calédonie avec 57,33 % des suffrages exprimés. Il affrontait Alcide Ponga, président du Rassemblement et soutenu par les loyalistes. Au premier tour, l'indépendantiste avait déjà viré en tête avec 44 % des suffrages.

C'est une prise d'autant plus flamboyante pour les indépendantistes que la deuxième circonscription était considérée comme intouchable par les Caldoches depuis le découpage électoral effectué par l'administration Pasqua en 1986. La participation a de nouveau été très forte avec 71,35 % sur l'ensemble de l'archipel du Pacifique Sud, contre seulement 45,15 % au second tour en 2022.

À LIRE AUSSI Martinique, Guadeloupe et Guyane : les résultats du second tour

Le député loyaliste Nicolas Metzdorf réélu

Emmanuel Tjibaou devrait siéger à l'Assemblée parmi les députés soutenus par le Nouveau Front populaire (NFP). Novice en politique, il se présentait pour la première fois à un mandat électif sans avoir été officiellement adoubé par le Front de libération nationale kanak et socialiste (FLNKS), mais avec le soutien de toutes ses composantes.

Cet homme de 48 ans est le fils de l'emblématique leader kanak Jean-Marie Tjibaou, assassiné en 1989, et le frère de Joël Tjibaou, mis en examen et placé en détention provisoire en juin pour son rôle présumé dans les émeutes en Nouvelle-Ca [...] Lire la suite