Le nombre de médecins pourrait stagner « une dizaine d’années » d’après le ministère de la santé

Selon des projections du ministère de la santé publiées ce mardi 29 août, le nombre de médecins va continuer à stagner « une dizaine d’années » avant de retrouver son niveau de 2021 d’ici 2032.

La Direction des statistiques du ministère (Drees) a mis à jour une une modélisation réalisée pour la première fois en 2021, à l’occasion de la Conférence nationale de santé, qui tient en compte « les évolutions les plus récentes de la démographie médicale ». Selon l’étude, le nombre de médecins devrait stagner jusqu’en 2027, puis connaître « une hausse assez importante jusqu’en 2050 ». Cependant, il faut prendre en considération l’augmentation et le vieillissement de la population française dans les années à venir : un phénomène qui va évidemment nécessiter plus de « besoins en soins ». En incluant ce paramètre,  la densité de médecins ne retrouvera son niveau de 2021 que « vers 2032 ». Suite à cela, elle devrait « repartir à la hausse pour être supérieure de 31 % à la densité actuelle en 2050 », précise la Direction des statistiques du ministère.

Des chiffres rassurants sur le long terme, mais pas pour les prochaines années à venir. En effet, la pénurie de médecins est un problème majeur en France, qui impacte considérablement l'accès aux soins pour les patients et les conditions de travail pour les professionnels de santé. Dans certaines zones régionales appelées déserts médicaux, la situation est particulièrement préoccupante puisque la densité médicale y est très faible.

Le nombre de généralistes en baisse

Parmi les autres constats dressés par la Direction des statistiques du ministère, la...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi