Niger : libération de Stéphane Jullien, le Français arrêté le 8 septembre par les forces de sécurité

Le conseiller des Français de l’étranger, basé au Niger, avait été arrêté le 8 septembre, dans un contexte de fortes tensions entre Paris et Niamey.

Il était retenu depuis six jours. La France a annoncé ce jeudi 14 septembre la libération de Stéphane Jullien, conseiller des Français de l’étranger basé au Niger, arrêté le 8 septembre par les forces de sécurité nigériennes.

« La France se réjouit de la libération de Stéphane Jullien », a annoncé Anne-Claire Legendre, porte-parole du ministère français des Affaires étrangères.

Le Quai d’Orsay avait rendu publique mardi l’arrestation de son ressortissant et appelé à « sa libération immédiate ». Il n’avait toutefois pas précisé les circonstances de son arrestation.

Une source diplomatique a indiqué jeudi à l’AFP que Stéphane Jullien avait été libéré mercredi soir.

Contexte très tendu entre Paris et Niamey

Un conseiller des Français de l’étranger représente ses compatriotes expatriés auprès des ambassades et des consulats.

L’annonce de la libération de Stéphane Jullien intervient dans un contexte extrêmement tendu entre Paris et Niamey, depuis le coup d’État militaire du 26 juillet au Niger. La France considère toujours le président renversé Mohamed Bazoum, retenu captif par la junte, comme le chef de l’État légitime, et refuse jusqu’à présent de répondre aux revendications des putschistes.

Ces derniers réclament le départ de l’ambassadeur à Niamey et ont dénoncé les accords de défense avec Paris, qui déploie 1 500 soldats au Niger, pays qui était un de ses derniers alliés au Sahel avant le coup d’État.

À voir également sur Le HuffPost :

Au Niger, cette proposition des putschistes catégoriquement rejetée par ses voisins

Au Niger, la Cédéao « prête à intervenir » militairement mais l’option diplomatique est toujours d’actualité

VIDÉO - Niger: le régime militaire accuse la France de préparer une "agression"