Neuralink : L’implant cérébral déjà source de problèmes depuis plusieurs années

Total RECALL - Des cas de déplacements de certains fils dans le cerveau étaient connus depuis des tests effectués sur des animaux, affirment des témoins cités dans une enquête

Même si elle reconnu des problèmes, Neuralink n’aurait pas tout dit. L’entreprise d’Elon Musk spécialisée en neurotechnologie avait révélé la semaine dernière que des minuscules fils, plus fins que des cheveux humains, s’étaient déplacés à l’intérieur du cerveau du premier patient ayant reçu l’implant cérébral conçu pour permettre d’utiliser des appareils numériques avec la pensée. La situation ne serait toutefois pas nouvelle d’après cinq sources proches du dossier citées par Reuters ce mercredi.

L’entreprise est au courant depuis des années, affirme l’agence de presse. Neuralink avait identifié ce problème de déplacement de fils lors des tests effectués sur des animaux avant que le développement de la technologie ne reçoive le feu vert de l’autorité de santé américaine (la FDA). Les fils implantés étaient susceptibles de se rétracter et de rendre inopérant le décodage des signaux cérébraux, ont affirmé trois sources proches des recherches.

Pas de changement de programme

Neuralink avait cependant jugé le risque trop faible pour opérer une refonte du produit, ont raconté les témoins. La société a annoncé qu’elle avait modifié l’algorithme utilisé par le système de contrôle par la pensée afin de contourner les problèmes causé(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Neuralink : Elon Musk veut redonner la vue aux aveugles grâce à une « puce de vision »
Neuralink : Singes mutilés et euthanasiés… Faut-il s’inquiéter des implants d’Elon Musk ?
Elon Musk en visite en Chine, où pour Tesla la concurrence est rude